Mosaïques de Bethléem : aspects politiques du financement

Le Monde Mag consacre un article au chantier de réfection des mosaïques de la Basilique de la Nativité, à Bethléem, en mettant l’accent sur la dimension politique de cette réhabilitation.

En Cisjordanie, l’Autorité palestinienne aux petits soins pour la basilique de Bethléem

L’Autorité palestinienne est le premier contributeur du projet de restauration de l’église qu’elle avait lancé en 2008. Une opération chargée de symbole mais qui vise aussi la revalorisation d’un édifice à fort potentiel touristique.

En contemplant l’intérieur chatoyant de la basilique de la Nativité à Bethléem (Cisjordanie), Marcello Piacenti esquisse un sourire satisfait. Le chantier de restauration qu’il y dirige depuis cinq ans, pour le compte de l’entreprise italienne Piacenti, prendra fin en 2019. De la charpente en bois massif aux colonnes de marbre, en passant par les murs de la façade et le narthex (portique en avant de la nef), ses équipes ont revu presque tout l’édifice. Pièces emblématiques du projet, les mosaïques murales de la nef, réalisées au XIIe siècle, scintillent à nouveau sous les rayons du soleil.

[…]

 

La suite de cet article est à lire sur le site du Monde Mag.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s