Réflexions de Terre Sainte

TERRE SAINTE – Au commencement de cette nouvelle année scolaire et pastorale Sami El-Yousef, Administrateur général du Patriarcat latin de Jérusalem propose ses « réflexions de Terre Sainte ».  Dans ce document, il informe les fidèles et amis du Patriarcat du travail de restructuration qu’il est en train de mettre en place au sein de l’administration patriarcal, partage ses réflexions sur la situation politique et présente les projets réalisés dans les différentes écoles de Terre Sainte.

Droits : TTS

Réflexions de Terre Sainte

Une nouvelle année scolaire

Au terme de ma première année passée au service du Patriarcat latin, j’ai pensé qu’il était bon de prendre le temps de faire le point et de vous présenter mes réflexions dans trois domaines particuliers qui ont marqué les douze derniers mois. Ces derniers peuvent être caractérisés comme des moments passionnants et stimulants pour nous tous à l’Administration générale. Voici un bref aperçu de nos défis et réalisations.

Restructuration administrative

Une restructuration administrative majeure a eu lieu à l’Administration générale. Celle-ci avait pour principal objectif de mettre en place un nouveau schéma  hiérarchique basé sur l’introduction de contrôles internes et la notion de séparation des tâches. Ainsi, l’organigramme a été clarifiée, des fiches de poste bien définies ont été mises en place, ce qui a permis de déterminer la responsabilité, l’autorité et l’imputabilité de chacun des agents. Une nouvelle politique d’autorisation bancaire a été introduite et mise en œuvre pour garantir des contrôles appropriés. De même, de nouvelles procédures opérationnelles standards ont été introduites dans les principaux domaines fonctionnels de la trésorerie et des rapports financiers : gestion des dotations,  investissements, collecte de fonds, ressources humaines et paie, achats. Deloitte International nous a aidés dans la mise en place de ces nouvelles procédures. Le professionnalisme de ce cabinet m’a pleinement satisfait. Cependant, j’ai apprécié plus encore l’investissement de notre propre équipe qui s’est investi avec ardeur dans ce travail de restructuration et qui a démontré son amour pour l’Église et sa volonté de s’adapter et d’adopter les nouvelles procédures pour faire progresser la qualité de notre travail. Tout au long de ce parcours, la fonction d’audit externe a été réintroduite, ce qui conduira à une fin d’exercice unifiée qui se traduira pour la première fois par des états financiers combinés incluant toutes les entités du Patriarcat latin de Jérusalem.

Cette explication n’est certainement pas la partie la plus passionnante de mes réflexions mais ce travail était indispensable pour protéger l’institution et ses intérêts.

Situation politique générale

Ces douze derniers mois ont été marqués par de nombreux événements sur le terrain qui laissent peu d’espoir à une résolution pacifique prochaine en Israël et en Palestine. Les positions unilatérales de l’administration américaine actuelle, représentées par le déplacement de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem ainsi que du retrait de la question de la Ville Sainte des négociations, l’autorisation de construction de colonies sans restriction, et plus récemment, par le démantèlement de l’UNRWA qui perturbe les services éducatifs, sanitaires et sociaux destinés à des millions de réfugiés palestiniens dans la région, ne contribueront en aucune manière à faire la paix , et à garantir la justice et l’égalité pour tous, ou bien à préserver les droits universels pour tout homme. En outre, Israël a adopté des lois racistes en adoptant la loi inutile de l’État-nation qui crée un double système basé sur leur propre religion. Les Palestiniens continuent d’être en proie au désarroi alors qu’ils sont engagés dans un conflit interne en se souciant peu des souffrances de la population, en particulier à Gaza. Et mentionnant Gaza, qui va de plus en plus mal, la situation humanitaire y est tout simplement épouvantable, sans électricité ni approvisionnement en eau potable, sans compter un système d’égout ouvert, et le taux de chômage y est de 45% (plus de 70% chez les jeunes et les femmes).

Cette partie de mes réflexions est tout simplement très déprimante et cette situation nécessite d’une manière ou d’une autre un miracle pour espérer un changement.

Lire la suite sur le site du Patriarcat Latin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s