Un rouleau de la mer Morte, vieux de 2 000 ans, déchiffré

Ecrit en ancien hébreu crypté, l’un des derniers rouleaux publiés détaille la scission et les luttes de pouvoir de la secte de Qumran avec Jérusalem sur le contrôle du calendrier

Crédit : Casey L. Olson et Oren Gutfeld, Université hébraïque

Ecrit en hébreu ancien crypté, l’un des derniers rouleaux de Torah de la mer Morte non-publié a été finalement déchiffré par une chercheuse en post-doctorat de l’université de Haïfa. Selon le docteur Eshbal Ratson, cette mission presque impossible qui a duré un an a été équivalente au « rassemblement d’un puzzle – sans savoir quelle devait être l’image finale « .

Utilisant des images hi-tech fournies par la librairie numérique des rouleaux de la mer Morte Leon Levy, qui relève de l’Autorité des antiquités israéliennes, Ratson, 38 ans, a passé des heures infinies face à son ordinateur. Elle a manipulé, déchiffré et assemblé ces « pièces de puzzle » minuscules qui forment dorénavant un « rouleau calendaire » global, un document qui souligne les calculs mathématiques qui étaient utilisés par la secte de Qumran pour définir le rythme de l’année qui s’écoule et celui de son mode de vie.

Lire la suite sur timesofisrael.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s