Bethléem : inauguration du Centre de la Mosaïque

Pour le site de la Custodie de Terre Sainte, Beatrice Guarrera relate l’inauguration du Centre de la Mosaïque samedi dernier, 26 mai.

 

Le Mosaic Center de Bethléem a officiellement débuté son activité. Le centre, né de la collaboration de l’ONG de la Custodie de Terre Sainte, l’ATS Pro Terra Sancta, et de l’association Mosaic Center, a été inauguré le 26 mai en présence du Custode Fr. Francesco Patton, Président de l’ATS. L’objectif de ce nouveau centre est d’offrir aux jeunes de la ville un lieu pour mettre en pratique leurs compétences et créer de nouveaux postes. Comme c’est déjà le cas à Jéricho, des cours de musique se dérouleront aussi à Bethléem et on travaillera pour conserver l’art de la mosaïque en restaurant des pièces anciennes et en encourageant les visites au Centre.

« Après le Ramadan, débutera le premier cours de Mosaïque, adressé à des jeunes de la communauté de Bethléem – a expliqué Melania de l’ATS, coordinatrice du projet Nouveaux mosaïstes pour Bethléem –. On a cherché à impliquer aussi ceux qui avaient participé à un cours précédent ». En 2016, en effet, un cours avait été donné à Bethléem, financé par la CEI (Conférence Episcopale Italienne). Le cours du Mosaic Center de Bethléem durera trois mois et, après une pause, un cours de deuxième niveau démarrera. Il sera ouvert à tous, chrétiens et musulmans, favorisant ainsi d’ultérieures occasions de dialogue et de rencontre.

Employés, volontaires et locaux ont participé à l’inauguration, ainsi que les divers collaborateurs qui ont contribué économiquement au projet, comme la Province Autonome de Trente (Italie).
Vincenzo Bellomo, responsable des projets de l’ATS pour Bethléem, a expliqué que le Centre est né pour développer différents aspects : « préserver la beauté de la vieille ville, promouvoir de nouvelles opportunités de travail pour les locaux ». Après avoir remercié ses collaborateurs, Vincenzo Bellomo a expliqué que 2018 est une année spéciale, car c’est l’anniversaire des 10 ans de la mort du père Michele Piccirillo (frère franciscain parmi les fondateurs de l’ATS et inspirateurs du Mosaic Center), mais aussi le huitième centenaire de la rencontre de Saint François avec le Sultan à Damiette. « Avec ce projet, en quelque sorte, nous honorons et promouvons ce dialogue » a déclaré Bellomo.

Parmi les figures institutionnelles, il y avait le maire de Bethléem, Anton Salman, et le Consul Général d’Italie à Jérusalem, Fabio Sokolowicz. Le maire a pris la parole, rappelant l’histoire de la propriété de ces locaux et a remercié la Custodie de Terre Sainte d’avoir permis d’établir là le nouveau Centre. La Consule Générale d’Italie a loué le travail d’équipe parmi les différentes associations qui ont donné vie au projet, et a souligné l’apport positif qu’il peut apporter pour la création de nouveaux postes et la promotion de la culture locale.

[…]

 

La suite de cet article est disponible sur le site de la Custodie de Terre Sainte.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s