Visite ad limina des évêques chaldéens, le Pape « ne les oublie pas! »

Le site catholique d’information Zenith nous rapporte la visite « ad limina apostolorum » des évêques chaldéens ce lundi 5 février.

Dix-neuf évêques de l’Eglise chaldéenne ont été reçus en audience au Vatican par le pape François ce lundi 5 février 2018, à l’occasion de leur visite « quinquennale » « ad limina apostolorum », indique le Vatican.

Il s’agit des 8 évêques chaldéens d’Irak, mais aussi du Moyen Orient (6) : d’Iran (2), de Syrie (1), du Liban (1), d’Egypte (1) et de Turquie (1) ; et des 5 évêques chaldéens d’Occident : du Canada (1), des Etats-Unis (2), d’Australie (1), et en Europe (1).

L’Eglise chaldéenne a été fondée à Babylone par saint Thomas Apôtre et ses disciples Addai et Mari qui évangélisent des juifs exilés et des païens, résume L’Oeuvre d’Orient. Séparation Autonomie en 410.

L’Eglise chaldéenne est la branche catholique de l’Eglise d’Orient qui a par la suite refusé le concile d’Ephèse (431). L’Eglise d’Orient, florissante en Mésopotamie et en Perse, évangélise l’Inde et la Chine du IVe au XIIIe siècle.

Jean Simon VIII Soulaka est élu patriarche en 1551 et reconnu par Rome en 1553 comme patriarche des Chaldéens pour toute cette Eglise.

C’est en 1830 que le métropolite de Mossoul, Jean Hormizd II sera confirmé par le Pape Pie VIII avec le titre de patriarche de Babylone des Chaldéens.

Sous Emmanuel II Thomas (1900-1947) la majorité des chaldéens non catholiques rallie l’Eglise catholique.

Le Patriarche de Babylone des Chaldéens réside à Bagdad.

L’Eglise chaldéenne rassemble plus d’un million de fidèles (Irak, Iran, Syrie, Turquie, Liban, Jordanie et diaspora).

L’Eglise assyrienne (non unie à Rome) a deux patriarches à Chicago et à Bagdad et rassemble environ 300 000 fidèles.

Evêques chaldéens d’Irak en visite ad limina (8)

Soit, pour l’Irak, le patriarche de Babylone des Chaldéens Louis Raphaël Ier Sako, et ses deux évêques auxiliaires, Mgr Shlemon Warduni, et Mgr Basel Yaldo;

Mgr Mikha Pola Maqdassi, évêque d’Alquoch des Chaldéens;

Mgr Rabban Al – Qas, évêque d’Amadiyah et Zaku des Chaldéens;

Mgr Yousif Thomas Mirkis, O.P., archevêque de Kirkouk des Chaldéens;

Mgr Bashar Matti Warda, C.SS.R., archevêque d’Erbil des Chaldéens;

Mgr Habib Hermiz Jajou Al Nawfali, archevêque de Bassorah des Chaldéens .

Autres pasteurs du Moyen-Orient (6)

Six pasteurs représentaient le Moyen Orient : Mgr Antoine Audo, S.I., évêque d’Alep des Chaldéens (Syrie);

Mgr Michel Kassarji, évêque de Beyrouth des Chaldéens (Liban);

Mgr Thomas Meram, archevêque d’Urmyā des Chaldéens et évêque de Salmas des Chaldéens (Iran);

Mgr Ramzi Garmou, archevêque de Téhéran des Chaldéens, administrateur patriarcal d’Ahwaz des Chaldéens (Iran);

Le chorépiscope Mgr Philip B. Najim, administrateur patriarcal du Caire des Chaldéens (Egypte);

Le R. P. François Yakan, administrateur patriarcal de Diarbekir des Cgaldéens (Turquie).

Pasteur en Occident (5)

Mgr Bawai Soro, évêque de Mar Addai de Toronto des Chaldéens (Canada);

Mgr Frank Y. Kalabat, évêque de Saint Thomas Apôtre de Détroit des Chadéens (Etats-Unis);

Mgr Emanuel Hana Shaleta, évêque de Saint Pierre Apôtre de San Diego des Chaldéens (Etats-Unis);

Mgr Amel Shamon Nona, archevêque-évêque de Saint Thomas Apôtre de Sidney des Chaldéens (Australie);

Mgr Saad Sirop, visiteur apostolique pour les fidèles Chaldéens résidant en Europe.

« Après l’audience du président turc, le Pape François a reçu les évêques chaldéen en visite « ad limina apostolorum ». Parmi eux, Mgr François Yakan, administrateur patriarcal de Diarbekir des Cgaldéens (Turquie), zone majoritairement kurde de Turquie, fondateur en 2005 de l’ONG humanitaire « Kader » qui agi en Turquie pour aider les réfugiés de toute religion et ethnie. Le groupe était guidé par le patriarche Louis Raphaël Sako, qui a participé ses jours derniers à Rome à une convention sur le thème  » Parler de la violence commise au nom de la religion », contestant la violence accomplie au nom de la religion. Il  a reçu du Pape, à cette occasion, l’assurance qu’ il était convaincu que « notre mission comme chrétiens et musulmans du Moyen-Orient est d’éduquer nos peuples à rechercher la paix, en premier lieu de vivre ensemble dans l’harmonie ». La Stampa

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s