Salt en Jordanie, la première paroisse latine du pays en pleine réinvention.

Le site du Patriarcat latin nous informe cette semaine sur la paroisse latine de Salt en Jordanie qui fut la première crée à l’est du Jourdain dans ce qui était alors une ville à majorité chrétienne de Transjordanie. Cette paroisse doté depuis quelques mois d’un nouveau curé en la personne du père Riad Hijazine est au cœur de la cité un lieu d’échanges entre les confessions notamment grâce à l’école du patriarcat où se côtoient petits chrétiens latins, orthodoxes et musulmans, mais est également un lieu de pèlerinage à la suite de  Sainte Marie-Alphonsine Ghattas …

 JORDANIE, SALT – Au cœur du centre-ville animé de Salt, petite ville au nord-ouest de la capitale jordanienne, l’église Notre-Dame de l’Assomption s’élève derrière de hauts immeubles modernes. Elle est la première église construite par le Patriarcat latin en Jordanie.

Une première école et une première paroisse…

En 1866, quelque temps après le rétablissement du Patriarcat latin, la ville de Salt est la première à accueillir sa paroisse à l’est du Jourdain. Quand le père Maurétain arrive en 1869, la construction d’une école devient son premier objectif : un rêve qui se concrétise lorsqu’il remarque une maison miraculeusement abandonnée dans la vieille ville. Ce bâtiment deviendra la première école latine en Transjordanie. À l’époque, la petite ville compte 85% de chrétiens mais l’idée de constituer une école mixte, accueillant chrétiens et musulmans était présente depuis le début et demeure une caractéristique des écoles du Patriarcat latin.

…Empreinte de la prière de Sainte Marie-Alphonsine,

Au XIXème siècle, la première église que l’on peut visiter au sous-sol a également été marquée par la présence de Sœur Marie-Alphonsine Danil Ghattas, fondatrice des Sœurs du Rosaire et Sainte palestinienne canonisée par le Pape François en 2015. Elle a choisi ce lieu pour y créer ici l’une de ses premières maisons, imprégnant les murs de sa prière fervente. Paroissiens et visiteurs viennent se recueillir dans les pas de la Sainte.

Un projet : montrer l’église aux yeux de tous

Aujourd’hui, la ville souffre d’une immigration massive, les chrétiens latins ne représentant plus que 120 familles.

[…]

La suite et fin de l’article sur le site internet du Patriarcat latin.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s