2 novembre 1917 Déclaration Balfour, 100 ans plus tard entre commémorations et remises en causes.

Le 2 novembre 1917 le ministre britannique des Affaires Etrangères adressait à Lord Rothschild, principal soutient financier du mouvement sioniste,  une lettre dans laquelle le gouvernement de Sa Majesté le roi George V se reconnaissait favorable à  » l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif ».

Cent ans plus tard de Londres à Jérusalem en passant par Paris la déclaration fait toujours débat.  L’actuel Lord Balfour allant même jusqu’à trouver inacceptable les conditions de vie des Palestiniens aujourd’hui et appelant de ses vœux à une prise de conscience et des actes de la communauté internationale. ( Le Point), et allant jusqu’à accuser Israël de ne pas respecter les engagements de la lettre de 1917 (the Times of Israël ).

Si certains Palestiniens envisagent de poursuivre la Grande Bretagne pour ce qui serait à l’origine de la Nakba ( la catastrophe), ou du moins demande au gouvernement britanique des excuses tel Mahmoud Abbas en septembre dernier à la tribune des Nations Unies; le Premier ministre Theresa May a assumé pleinement cette déclaration .  

(le texte du Premier britannique est publié en anglais par le Times of Israël )

Si Radio France International consacre plusieurs articles sur la question, le Jérusalem Post s’intéresse également à la Déclaration et aux conséquences actuelles de celle-ci mais réaffirme les droits de l’État hébreux sur les territoires de l’ancien Empire ottoman.

 

Foreign Office

November 2nd, 1917

Dear Lord Rothschild,

I have much pleasure in conveying to you. on behalf of His Majesty’s Government, the following declaration of sympathy with Jewish Zionist aspirations which has been submitted to, and approved by, the Cabinet

His Majesty’s Government view with favour the establishment in Palestine of a national home for the Jewish people, and will use their best endeavors to facilitate the achievement of this object, it being clearly understood that nothing shall be done which may prejudice the civil and religious rights of existing non-Jewish communities in Palestine or the rights and political status enjoyed by Jews in any other country.

I should be grateful if you would bring this declaration to the knowledge of the Zionist Federation.

Yours,

Arthur James Balfour

«Cher Lord Rothschild,
J’ai le grand plaisir de vous adresser, de la part du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration suivante, en sympathie avec les aspirations juives sionistes; cette
déclaration a été soumise au Cabinet et approuvée par lui.
Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un Foyer national pour le peuple juif, et il emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui porte atteinte aux droits civils et religieux des communautés non juives de Palestine ainsi qu’aux droits et aux statuts politiques dont les Juifs jouissent dans les autres pays.»

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s