« La Terre sainte et le symbolisme de l’Olivier » de Paulette Dougherty-Martin, L’Harmattan, 2011.

L’Olivier, arbre de la paix ? Arbre de la Terre sainte ? Arbre du peuple de Dieu ? Ou symbole devenu dérisoire sur le terrain où il s’enracine… Pourtant, en dépit de toutes les contradictions et de toutes les impostures, la Terre sainte est toujours, pour les trois religions qui s’y côtoient, l’incarnation même du sacré.

C’est précisément là le problème. Devant tant de blocages et de manipulations, la sagesse nous dicte le droit international comme unique recours.

Mais comment expliquer que l’Occident se trouve comme interdit devant ce dossier ? Paralysé… Ne serait-ce pas parce que d’anciennes racines bibliques s’activent toujours dans son inconscient, inhibant son action ? C’est pourquoi cette étude théologique propose une analyse fouillée de notions comme « élection », « Terre promise », Jérusalem nouvelle », afin de désactiver quelques mines enfouies.

Saint Paul, pour cela, est d’un précieux recours. À partir de l’image de l’Olivier, signifiant le peuple de Dieu dans l’Épître aux Romains, chapitre 11, je propose le rajout d’une greffe, plus tardive que la chrétienne, avec l’islam. Ce dernier venu ne puise-t-il pas sa spiritualité à la racine commune ?

L’image de l’Olivier, déployant harmonieusement ses diverses branches, est en soi tout un programme ! Une incitation à la paix

Source Editions l’Harmattan cliquer ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s