»Le parfum de notre terre » de Kenizé Mourad, Robert Laffont, 2003.

LE PARFUM DE NOTRE TERRE de Kenizé Mourad, Robert Laffont, 2003.

Kenizé Mourad donne la parole aux victimes du conflit Israëlo-palestinien, et nous replonge au coeur de la vérité de ce drame…

Kenizé Mourad, auteur de «De la part de la princesse morte», a travaillé pendant quinze ans comme reporter spécialisé dans les affaires du Moyen-Orient et du sous-continent indien. C’est avec son expérience de journaliste et sa sensibilité de romancière qu’elle aborde aujourd’hui le drame vécu par Israéliens et Palestiniens. Évitant les analyses politiques et les généralités dont nous sommes submergés, ce livre décrit et laisse s’exprimer des hommes et des femmes des deux camps. Jérusalem bien sûr, mais aussi Jénine, Gaza, ou les implantations de colons… Kenizé Mourad est allée à la rencontre de tous. C’est leur histoire qu’elle nous raconte, mais aussi celle de leur famille, car il est impossible de mesurer ce qui se passe aujourd’hui sans remonter le fil des tragédies vécues par les générations successives. Palestiniens, Arabes israéliens, Juifs… Il y a Oript, dont la soeur a été tuée dans un attentat et qui n’arrive plus à vivre; Itaï, l’officier israélien, objecteur de conscience; Naomi, qui chaque jour craint pour la vie de son fils, tout jeune soldat; Mohammed, l’imam emprisonné et torturé; ou encore Leïla, qui voit son plus jeune fils prendre le chemin de l’aîné, tué pendant l’Intifada et dont il porte le prénom… En retraçant leur vie, et celle de leurs parents, rescapés des camps de la mort, ou chassés de leurs villages de Palestine et parqués dans des camps de réfugiés, Kenizé Mourad nous fait comprendre leurs besoins, leurs angoisses, et leurs façons d’appréhender le présent.

Kenizé Mourad est la fille d’une princesse ottomane et d’un rajah indien. Elle a raconté l’histoire de sa famille dans son célèbre roman De la part de la princesse morte (Robert Laffont, 1987), puis dans Les Jardins de Badalpour(Fayard, 1998). Reporter spécialisée dans les affaires du Moyen-Orient et du sous-continent indien pendant près de quinze ans, Kenizé Mourad a également écrit Le Parfum de notre terre (Robert Laffont, 2003), livre consacré au conflit israélo-palestinien.
Source Editions Laffont cliquer ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s