« Les chrétientés d’Orient, entre jihad et dhimmitude » de Bat Ye’Or, Jean-Cyrille Godefroy, 2006.

Comment le jihad arabe puis turc tua-t-il les empires chrétiens méditerranéens, du VIIe au XVIIe siècle, et jusqu’au XXe siècle ? Les populations chrétiennes agressées par les conquérants mirent en oeuvre des stratégies variées : défense, collusion ou collaboration. Le jihad a transformé en civilisations islamiques des peuples chrétiens arrivés à l’apogée de leur puissance et de leur rayonnement intellectuel. Minées par le doute et l’angoisse, ces sociétés agonisèrent et finalement se résignèrent à disparaître. L’auteur discute du conflit d’interprétation du jihad : guerre de conquête ou chance offerte aux non-Musulmans d’entrer dans la lumière de l’Islam ? Le statut juridique des populations vaincues est-il tolérant, ou oppressif et avilissant ?

Source Oeuvre d’Orient cliquer ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s