Une exposition à Naples pour les 800 ans des franciscains en Terre Sainte

Naples célèbre le huitième centenaire de la présence franciscaine en Terre Sainte. Il le fait à travers l’exposition “La Bible: livre de vie et de culture”, organisée par le Commissariat général de Terre Sainte de Naples. Avec la présence du cardinale de Naples, Son Éminence Crescenzo Sepe, et du Père Custode de Terre Sainte, Frère Francesco Patton, l’exposition a été inaugurée samedi 13 mai et pourra être visitée jusqu’au 20 mai. Frère Sergio Galdi, Commissaire de la Terre Sainte à Naples, a fortement désiré cette exposition qui s’articule à travers différents itinéraires (historique, iconographique, bibliographique), avec l’intention de « faire goûter la saveur de la parole de Dieu ».
« Cette exposition biblique veut être un moyen de présenter de nouveau le Commissariat de Terre Sainte à la ville de Naples, a affirmé Frère Sergio, et de commémorer l’événement des 800 ans de présence des franciscains en Terre Sainte ». En effet, la province d’Outre-mer et de Syrie naquit en 1217 et un premier groupe de frères se rendit sur la terre de Jésus, donnant le coup d’envoi à la présence stable des franciscains en Terre Sainte.

L’exposition prend également pour cadre le Ve centenaire de la Réforme de Martin Luther et, au nom de l’œcuménisme, il est possible de parcourir l’événement complexe de l’histoire critique du texte sacré, avec des documents témoignant de l’évolution éditoriale biblique depuis le XVe siècle et jusqu’au XVIIe siècle. Dans la section dédiée aux textes sur la Terre Sainte, des rouleaux manuscrits en parchemin sont exposés : les éditions bibliques du XVIe siècle, la Sixto-Clémentine, les synthèses bibliques tel que le Mammotrectus et la Summa Angelica (brûlées publiquement par Luther) et divers autres documents de témoignage.
Le Frère Sergio Galdi a expliqué le profond lien unissant la terre de Jésus à la ville de Parthénope (l’antique nom de la cité) : « La Custodie de Terre Sainte a une attention particulière pour Naples parce que les souverains napolitains Roberto D’Anjou et Sanche de Majorque effectuèrent un don important au Sultan d’Egypte et acquirent le Cénacle et le droit de célébration au Saint-Sépulcre. Par ailleurs, le titre de « Roi de Jérusalem » était déjà lié à la ville de Naples sous l’empereur Fréderic II. C’est pour cela que toutes les dynasties qui régnaient à Jérusalem étaient également titulaires du Royaume de Jérusalem ».

Lire la suite sur le site de la Custodie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s