Le pape François bénit une icône réalisée par le Centre Iconographique de Bethléem

Premier pontife à se rendre dans l’église anglicane du diocèse de Rome, le pape François a bénit l’icône du Christ Sauveur réalisée par le Centre Iconographique de Bethléem, à l’occasion du 200ème anniversaire de la présence anglicane à Rome, le 26 février 2017.

Commandée par James Hadley, marguiller de tous les Saints, et réalisée par Ian Knowles, directeur du Centre Iconographique de Bethléem, l’icône du Christ Sauveur s’inspire d’une icône du Christ en gloire du 6ème siècle, présentée au palais du Latran à Rome. Selon la légende, l’icône, connue pour être « non écrite par une main d’homme » ou Acheropita, a été écrite par saint Luc et les anges.

« Cette icône est connue pour être miraculeuse ! Chaque fois que Rome était sous la menace, surtout dans les premiers siècles, le Pape apparaissait pieds nus portant cette image » raconte Ian Knowles.

Selon le Livre des Pontifes, le Pape Etienne II portait l’Acheropita sur ses épaules pour implorer la protection divine lors des attaques lombardes. L’icône était également honorée lors des processions de rue à certaines occasions telles que l’Annonciation, la Dormition et la Nativité de Marie.

Une autre inspiration derrière l’icône : l’oeuvre de l’artiste enlumineur Matthew Paris, un moine bénédictin du XIIIe siècle, un dessin du Christ en majesté qui se trouve dans son manuscrit Chronica Majora.

Le procédé de fabrication de l’icône du Christ Sauveur a seulement pris dix jours. « Il n’y a pas eu un seul jour où je ne pouvais pas peindre. Il n’y a pas eu un seul jour où j’ai eu à lutter pour être motivé. J’étais vraiment porté ! C’était tout à fait extraordinaire ! » dit Ian, encore partagé entre étonnement et émerveillement.

Ce n’est pas la première fois que le Centre Iconographique de Bethléem produit un travail respecté. L’année dernière, deux icônes représentant la scène de l’Annonciation ont été réalisées et installées à la cathédrale de Lichfield en Angleterre. « Être capable d’offrir cette icône, qui sera très importante dans l’Eglise, sera un témoignage durable du rapprochement entre l’Eglise catholique et l’Eglise anglicane » a souligné Ian.

{…}

La suite de cet article est à retrouver sur le site du Patriarcat latin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s