Un an au service des jeunes pensionnaires de Aïn Karem

En troisième année au séminaire du diocèse de Strasbourg, Cyril Jehl vient d’arriver à Jérusalem où il consacrera les douze prochains mois au centre Aïn Karem. Fondée en 1964, cette maison, qui reçoit des enfants et jeunes adultes handicapés, est actuellement tenue par quatre Filles de la Charité de Saint-Vincent de Paul.

Aïn Karem est un centre où résident et travaillent quatre sœurs. Elles font partie d’une congrégation catholique appelée les Filles de la Charité, dont la maison mère se trouve à Paris. La congrégation a été fondée en 1633 par Saint Vincent de Paul et Louise de Marillac en réponse aux urgences de leur temps face à la pauvreté.

Les Filles de la Charité est une société internationale de vie apostolique pour quelques 16000 femmes. Elle est dédiée au service de Jésus-Christ en la personne des pauvres à travers des œuvres matérielles et spirituelles de miséricorde. Les sœurs vivent simplement, en communauté, célébrant la vie et leur foi, partageant tout ce qu’elles possèdent. Elles vont là où les gens souffrent, vers ceux dont la dignité n’est pas respectée, et par le soutien et l’amitié, agissant en toute liberté, tâchent de leur redonner une place dans la société.

{…}

La suite de cet article est à retrouver sur le site de l’Oeuvre d’Orient.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s