« Vers Jérusalem », Cardinal Carlo Maria Martini, Cerf, Paris, 2004.

« Vers Jérusalem », Cardinal Carlo Maria Martini, traduit de l’italien par Jacques Mignon,  Cerf , Paris, 2004

vers jérusalem cardinal martiniAnalyse du parcours complexe spirituel, culturel et existentiel qui a marqué le chemin du cardinal Martini vers Jérusalem. Avec pour objectif la construction de la paix entre les peuples, le vivre ensemble de fois diverses.

« On m’a bien souvent demandé durant ces derniers mois : Pourquoi voulez-vous aller à Jérusalem quand votre ministère à Milan aura pris fin ? Et je répondais : Je n’en sais rien. Je pars enchaîné par l’Esprit, comme disait Paul, mû intérieurement par l’Esprit du Seigneur […] Et je pars sans savoir ce qui m’adviendra là-bas. Nul ne sait ce qui peut arriver à Jérusalem, où tant de choses douloureuses, déchirantes se passent. » Les textes du cardinal Martini rassemblés ici éclairent à la fois le choix de l’archevêque de Milan et, plus largement, la signification de Jérusalem pour tout chrétien. Quatre parties rythment l’ouvrage : pèlerinage aux sources de la foi ; Jérusalem, ville entre terre et ciel ; les relations judéo-chrétiennes ; paix sur les murs de la ville. La Jérusalem dont il est question ici est simultanément la cité céleste de l’Apocalypse, la ville des Lieux saints et des pèlerinages, et la capitale contemporaine déchirée par des conflits sanglants. Ville de pierres et de monuments, elle est aussi cité de personnes vivantes, de peuples, de communautés religieuses et de familles durement éprouvées et blessées dans leur espérance. C’est dans cette Jérusalem multiple que Carlo Maria Martini – qui n’a jamais renoncé à son métier de bibliste – a choisi de vivre le reste de ses jours. On y lira son itinéraire intérieur, sa volonté de suivre le Christ, de nous faire mieux connaître le peuple dont Jésus est issu et d’entrer dans l’expérience de l’intercession au cœur du conflit d’aujourd’hui.

Source : Editions du Cerf (cliquer ici)

ECUMENISMO-MartiniCarlo Maria Martini (1927-2012), Bibliste de formation et ancien recteur de l’Institut bliblique pontifical à Rome, le cardinal Carlo Maria Martini a choisi d’aller vivre à Jérusalem après avoir été archevêque de Milan de 1979 à 2002. Arrivé à l’étape de la retraite, il a voulu revenir à ses premières amours et s’engager dans la construction du dialogue avec les non-croyants et les autres religions.  Le Cardinal avait choisi de passer sa retraite à Jérusalem de 2002 à 2008. Jérusalem était pour lui la ville de son enracinement spirituel et l’engagement de toute sa vie dans l’espérance du Royaume de Dieu, la Jérusalem Céleste.

Mgr Fouad Twal se souvient que « le Cardinal avait choisi une vie discrète sans s’ingérer dans les affaires et la vie du diocèse. » Le Patriarche souligne « la sagesse du Cardinal » qui « malgré une renommée mondiale » avait « évité de toucher aux aspects politiques de la Terre Sainte, préférant consacrer son temps à la prière, aux retraites spirituelles et aux études d’exégèse biblique. » A ce titre, le Patriarche reconnaît que « sa présence était d’une grande richesse spirituelle pour les chrétiens de Terre Sainte.» Le Cardinal a aussi marqué les esprits par « son programme de vie  organisé et strict » ainsi que « par sa générosité. » Sa retraite et ses droits d’auteur étaient notamment reversés aux chrétiens de Terre Sainte. « Notre manière de le remercier – confie le Patriarche – est de le rappeler à notre prière. Et du Ciel, nous lui demandons de prier pour cette Terre Sainte qu’il a tant aimée .»

Jésuite italien, le cardinal Martini a été recteur de l’Institut biblique pontifical et de l’université Grégorienne, à Rome, avant de devenir archevêque de Milan en 1979. Lors du consistoire du 2 février 1983, il est créé Cardinal.  En 2002, il se retire à Jérusalem et publieVers Jérusalem. Les textes du cardinal Martini rassemblés dans ce recueil éclairent à la fois le choix de l’archevêque de Milan de vivre à Jérusalem et, plus largement, la signification de Jérusalem pour tout chrétien (pèlerinage aux sources de la foi ; Jérusalem, ville entre terre et ciel ; les relations judéo-chrétiennes ; paix sur les murs de la ville.)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s