Cadeau du Pape François, le Jardin de la Miséricorde a été inauguré en Jordanie

Mgr Segundo Tejado Muñoz, Envoyé spécial du Vatican et Sous-secrétaire du Conseil Pontifical Cor Unum, et Mgr Fouad Twal, Patriarche latin, étaient présents jeudi 12 mai 2016 pour inaugurer le « Jardin de la Miséricorde », donné par le Pape François pour aider les réfugiés irakiens en Jordanie, notamment en leur proposant des emplois qui leur permettent d’acquérir un peu d’autonomie, selon un article du Patriarcat latin de Jérusalem.

Le Jardin de la Miséricorde est un des nombreux projets du Centre Notre Dame de la Paix à Amman : il s’agit de l’établissement d’une ferme durable qui produira divers produits alimentaires. Une initiative pour aider les réfugiés, rendue possible grâce au pape François, et dont l’objectif est d’offrir des emplois aux irakiens réfugiés en Jordanie, afin de leur redonner une certaine autonomie. Les bénéfices de la ferme serviront à aider non seulement les réfugiés mais aussi en général des personnes dans le besoin.

13217350_1099743726715359_6915299692852600987_o-2

Une initiative durable et solidaire

La gestion du Jardin de la Miséricorde est confiée à Caritas Jordan. La réalisation du projet avait été annoncée par M. Wael Suleiman, président de Caritas Jordan, lors de l’inauguration du Restaurant de la Miséricorde en décembre dernier, expliquant que les conditions étaient réunies pour l’élaboration du Jardin de la Miséricorde. L’Eglise locale a en effet offert 10 000 mètres carrés de terre arable, ainsi que 600 oliviers, qui seront exploités pour la production de divers produits comme de la confiture, des produits à base d’olives, le tout grâce à une cuisine spécialement construite pour le projet.

Le Centre Notre Dame de la Paix est une institution a but non lucratif fondée par le Patriarcat latin en 2002 dédiée à l’aide aux personnes handicapées, sans distinction de religion, de nationalité, ou d’appartenance ethnique. Le centre propose plusieurs méthodes thérapeutiques et éducatives pour les plus jeunes. Caritas Jordan, qui gère le site, est très présente en Jordanie, dans le domaine du travail social. L’association compte sur les ambassades et les organisations internationales présentes en Jordanie pour promouvoir le projet et trouver des opportunités pour vendre ses produits également à l’étranger. D’autres fermes durables sont en projet dans le pays, notamment à Zarqa et à Furheis. M. Wael Suleiman, a rappelé jeudi soir les origines du Jardin de la Miséricorde: « En coordination avec le Patriarcat latin et la nonciature apostolique et en partenariat avec le Centre Notre Dame de la Paix, nous avons voulu utiliser cette subvention pour un projet générateur de revenus, afin de soutenir un bon nombre de familles jordaniennes et irakiennes, afin de créer des emplois au sein du Centre Notre Dame de la Paix. Nous allons débuter prochainement un autre projet à Madaba, offert par le gouvernement français, qui sera suivi de deux projets similaires à Zarqa et à Fuheis. L’objectif de tous ces projets est de créer des emplois pour venir en aide à nos frères irakiens, afin de les aider à vivre dignement pendant leur séjour en Jordanie ».

13227369_1099447080078357_3445325548509178536_o

{…}

Vous pouvez retrouver cette information sur le site du Patriarcat latin de Jérusalem.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s