7 avril – Fête de Saint JB de la Salle : écoles Lasallienes et Terre Sainte

En ce jour de la fête de Saint Jean-Baptiste de la Salle, fondateur de l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes, arrêtons-nous sur l’actualité des Lasalliens. Leur site rapporte le témoignagne de Nathalie Beaufrère, responsable pédagogique du Master 2 métier de l’enseignement, de l’éducation et de la formation à l’Isfec Lasalle-Mounier Paris, de retour d’une semaine en Terre Sainte avec le Réseau Barnabé.

L’Isfec Lasalle-Mounier participe à la formation d’enseignants en Terre Sainte

Paris – Terre Sainte. Nathalie Beaufrère, responsable pédagogique du Master 2 métier de l’enseignement, de l’éducation et de la formation à l’Isfec Lasalle-Mounier Paris, revient d’un séjour en Terre sainte où elle a participé à des actions de formation. Témoignage !

Tous les ans, grâce au Réseau Barnabé, réseau de coopération de l’enseignement catholique avec les écoles chrétiennes de Terre Sainte [1], des enseignants de français LVE en Terre Sainte viennent à Paris pendant trois semaines en mai-juin. C’est à cette occasion que l’Isfec Lasalle-Mounier les accueille pour une ou deux journées de formation. Ensemble, nous travaillons sur la recherche et la mise en œuvre d’activités favorisant l’apprentissage du français avec leurs élèves.

écoles chrétiennes

Cette année, le Réseau Barnabé m’a demandé d’aller à leur rencontre, sur leurs lieux d’enseignement, en Terre Sainte. En février 2016, je suis donc partie là-bas pendant une semaine avec deux professeurs des écoles qui interviennent dans la formation des étudiants à l’Isfec, Amélie Shoeibi et Ségolène Troton.

Nous sommes allées à Bethléem chez les Frères des Écoles Chrétiennes et à l’école latine de Beit Jala, puis à Ramallah à l’école latine Al-Ahliyyah et à l’école Notre-Dame de l’Annonciation. Dans chacun des établissements nous avons été accueillies très chaleureusement par les directeurs, les enseignants et les élèves. Nous sommes restées deux jours consécutifs dans chaque école. Nous avons observé les enseignants de français en classe. Ensemble, nous avons travaillé sur la recherche et la mise en œuvre de démarches d’enseignement permettant d’impliquer davantage les élèves dans l’apprentissage de la langue dans les situations de compréhension et de production à l’oral et à l’écrit. Nous les avons accompagnés dans la préparation des cours pour le lendemain que nous avons co-animés. […]

La suite de ce témoignage sur le site des Salésiens.

Advertisements