Prière, retrouvailles et bonnes annonces à Tabgha pour la fête de la multiplication des pains.

Le site du Patriarcat latin nous rend compte de la célébration à la basilique de Tabgha par le Patriarche de Jérusalem, SB Fouad Twal, de la fête de la Multiplication des pains le 14 novembre dernier.

Cette célébration est une tradition, lancée par les Pères Bénédictins de Tabgha et par le Vicaire patriarcal latin. Elle s’inscrivait dans le climat de la préparation du Grand Jubilé de l’an 2000 et dans l’esprit du Synode pastoral de l’Eglise locale qui désirait rapprocher la communauté chrétienne des lieux saints.

Patriarche Foaud et melkite

La messe était concélébrée par Mgr Giacinto-Boulos Marcuzzo, Mgr George Bacouni, archevêque melkite de Galilée, P. Basilius, osb, prieur du monastère, Mgr Ludger Bornemann, directeur spirituel de la Tabgha Pilgerhaus, et presque trente prêtres de la zone. Le service liturgique et le chant étaient assurés par les étudiants du Studium théologique allemand de Jérusalem.

Plus de deux cents personnes ont assisté à la fête, notamment M.Bernd Mussinghof, directeur de la Deutscher Verein vom Heiligen Lande, M. Gabriel Mashael, nouveau directeur de la Pilgerhaus, et leurs équipes respectives, les Sœurs Bénédictines du Christ Roi, le personnel de la Beit Noah, un groupe de jeunes volontaires, deux groupes de la Légion de Marie de Nazareth et des fidèles de toute la Galilée.

La célébration s’est déroulée dans un climat de solidarité ; c’est en effet la première célébration de ce genre après la tentative vandale et fanatique d’incendie qui a frappé la Basilique et le monastère le 18 juin dernier. Dans son homélie, le Patriarche s’est arrêté sur la compassion du Christ dans l’évangile de la multiplication des pains. Il a invité les fidèles à se montrer unis, forts et plein de compassion, devant les défis de l’Eglise de Terre Sainte et du Moyen-Orient. Dans la continuité du récent Synode des évêques, il a rappelé que la famille est la base de notre unité, de la force, de la compassion évangélique, et de ‘l’année de la miséricorde’ qui va s’ouvrir bientôt.

Dans son mot de remerciement le Prieur a annoncé, pour la joie de tous, que les travaux de réparation et de construction de la partie endommagée par l’incendie allaient commencer après les fêtes de Noël. Tout devrait être en ordre pour la célébration de l’an prochain.

repas Tabgha

Comme de tradition, à la fin de la messe tous les participants ont reçu une bonne ‘Pita’ , cuite à l’orientale et ont profité d’une belle réception au ‘jardin des sources’ sur le bord du lac de Galilée, appelé Dalmanouta.

Vous pouvez retrouver toutes les photographies immortalisant l’heureuse journée sur le site du patriarcat.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s