« Nous sommes tous nés ici » : un documentaire sur les protagonistes de l’histoire de Bethléem.

Nous sommes tous nés ici : un documentaire sur les personnes âgées, protagonistes de l’histoire de Bethléem.

Ce samedi 7 novembre, dans les locaux de la Catholic Action de Bethléem, a été présenté le documentaire «Nous sommes tous nés ici- entre beauté et résistance, les personnes âgées vus comme les protagonistes de l’histoire de Bethléem». C’est une façon de garder les pierres vives de Bethléem : les personnes âgées qui, à travers leurs histoires, témoignent une réalité  ancienne qui risque d’être oubliée.

Le documentaire, fruit de la collaboration entre le Christian Media Center et l’Association pro Terra Sancta, vise à donner un cadre réel de la société de Bethléem actuelle, racontant les pensées des gens, leurs peurs, leurs difficultés quotidiennes, leurs souvenirs et leurs attentes pour l’avenir.

Vincenzo Bellomo, le responsable des projets sociaux pour l’Association pro Terra Sancta, explique : «cette idée naît pendant une conversation avec Christiane du Christian Media Center, une journaliste brésilienne. En tant qu’étrangers qui aiment Bethléem, nous avons ressenti le fort désir de montrer la beauté, la culture et la force des gens de ce lieu. Après des heures d’entrevues, le résultat est ce documentaire de 30 minutes. Cela n’est qu’un petit fruit par rapport aux nombreux témoignages que nous avons entendus, qui distille chaque minute des rencontres avec les personnes âgées et qui représente l’histoire humaine et personnelle de chacun d’entre nous»

Pendant la vision des photographies en noir et blanc de Bethléem du début de dix-neuvième siècle et celles couleurs qui montrent les protagonistes aujourd’hui, les souvenirs refont surface et il est donc possible de revivre les étapes fondamentales de l’histoire de la ville et de ses habitants.

Le court-métrage remarque aussi les différents passages qui ont menés à la lente migration progressive de la communauté chrétienne. Un message important pour tous, grands et petits : contribuer à préserver la présence chrétienne ici.

Comme il affirme le frère Badie, le vice-curé de Bethléem : «Les habitants comprennent l’importance de rester ici et de continuer à vivre ici, où le Christ est né ; les chrétiens doivent donc continuer à vivre où Il est né». Nous sommes unis, comme une famille unique, malgré les difficultés actuelles de Bethléem.

Un vieux proverbe africain dit: « un vieillard qui meurt c’est comme une bibliothèque qui brûle. »
C’est dans ce même esprit qu’a été réalisé un documentaire – avec l’intitulé évocateur de « Nous sommes tous nés ici – beauté et résistance de nos aînés qui ont fait l’histoire de Bethléem » – fruit d’une collaboration entre le Christian Media Center et l’Association Pro Terra Sancta, désireux de montrer la réalité de Bethléem aujourd’hui.

VINCENZO BELLOMO
Association Pro Terra Sancta – FSSO
L’idée du documentaire est d’offrir une vision réelle de Bethléem aujourd’hui. L’idée du film en effet n’était pas de refléter une réalité qui plaise ou qui ne plaise pas, mais de donner une image fidèle de la société: ce que les gens pensent, ce qu’ils craignent, et comment ils aimeraient envisager l’avenir.

Le documentaire a été projeté le samedi 7 novembre à la communauté locale réunie pour l’occasion dans le hall de l’Action catholique de Bethléem, en présence du maire de la ville, Vera Baboun.

Un documentaire qui à travers les yeux des habitants de la ville retrace les étapes qui ont conduit la communauté chrétienne à une migration lente et progressive.

VINCENZO BELLOMO
Association pro Terra Sancta – FSSO
Aujourd’hui, la société est belle et faite d’une longue histoire, avec des gens qui ont de l’expérience et qui ont beaucoup de choses à transmettre, des gens qui sont restés ici, car environ 80% de la population a émigré. Nous voulons que les gens restent ici. Mais, pour que les gens restent, nous devons dire la vérité. Pour tout dire, voici ce que nous sommes aujourd’hui: nous sommes une minorité, mais nous sommes une minorité forte.

Les images d’une Bethléem entre passé et modernité, refont surface et prennent vie dans les mémoires de ceux qui ont participé au documentaire. Une façon de préserver la mémoire de ces pierres vivantes.

P. BADIE ELIAS, ofm
Vicaire de la paroisse de Bethléem
Ce documentaire est très important car il présente une image vivante de la ville. Pour connaître notre passé, nous devons parler avec ceux qui ont vécu avant nous, les générations qui ont vécu les guerres et les problèmes, et avec ceux qui ont contribué à préserver Bethléem. Nous leur en sommes reconnaissants. La présence aujourd’hui d’un grand nombre de membres de la communauté est très important, car elle montre que les gens sont conscients de l’importance de rester ici, et de continuer à vivre ici, surtout ici où le Christ est né; Les chrétiens doivent continuer à vivre dans la ville où Il est né.

Un court métrage fort de patrimoine culturel et historique, et à l’objectif bien défini.

P. BADIE ELIAS, ofm
Vicaire de la paroisse de Bethléem
Il y a là un message important pour tout le monde, petits et grands, celui de soutenir la présence des locaux pour qu’ils n’émigrent pas. Je sais que la situation ici est très difficile, le mur, le travail, la situation économique et politique, tout est difficile, mais nous sommes ensemble, et tous ensemble, nous pouvons rester ici et maintenir notre présence.

Sources : ATS Pro Terra Santa et CMC

Publicités