CERPOC : un site pour mieux comprendre l’Orient chrétien, une initiative de l’Université Saint Joseph de Beyrouth

Manuscrits-Najeeb

Depuis des mois déjà, une équipe réduite du Centre de recherches et de publications de l’Orient chrétien (CERPOC) de l’Université Saint-Joseph (USJ) de Beyrouth, travaille sur un projet d’envergure.

La mise en ligne de 4 000 documents concernant le monde arabe chrétien, dans sa dimension religieuse mais aussi culturelle, politique et sociologique.

Un fond d’une richesse exceptionnelle, accessible aux chercheurs, aux étudiants, aux experts mais également aux particuliers du monde entier, spécialistes ou amateurs éclairés. Une formidable banque de données qui repose sur cent quarante ans de savoir et d’accumulation d’archives d’une université jésuite, dont la réputation a dépassé depuis longtemps les frontières du Liban. Un outil indispensable qui  contribuera non seulement à mieux faire connaitre l’histoire  de cette pensée chrétienne du Moyen-Orient, d’en mesurer l’importance, et d’en conserver la mémoire, mais surtout de découvrir  aussi par des travaux de chercheurs contemporains son évolution et son actualité dans la société d’aujourd’hui, montrant que cette pensée n’a rien de figée, et qu’elle continue toujours à imprégner le siècle.

Si rien ne vient perturber l’échéancier prévu, le site initié et supervisé par le P. Edelby, avec la bénédiction du P. Salim Daccache, sj, l’actuel recteur de L’USJ sera ouvert avant la fin de l’année 2015. Une date confirmée par le P. Ronney el-Gemayel, directeur du CERPOC. et le P. Nagi Edelby, qui coordonne le projet du site.

C’est grâce au tout jeune Centre de recherches et de publications de l’Orient chrétien (CERPOC), fondé en février 2012 et intégré à la faculté des sciences religieuses de l’Université jésuite Saint-Joseph de Beyrouth, que l’idée a germé. Un CERPOC qui pourra compter à l’avenir sur l’appui de son aîné, le Centre de documentation et de recherches arabes chrétiennes (CEDRAC), dirigé aujourd’hui par le P. Gemayel, également directeur du Cerpoc. Créé par le P. jésuite Samir Khalil Samir, en 1991, au lendemain des quinze années de guerre civile qui déchirèrent le Liban, le CEDRAC possède un trésor de :

Un apport pour le jeune CERPOC, auquel s’ajoute l’expérience du Centre de documentation et de recherches islamo-chrétien (CEDRIC) de l’USJ, les archives  du P.Youakim Moubarac, disciple de l’orientaliste Louis Massignon, et l’appui sans faille de l’Université Saint-Joseph. Une référence.

Lire la suite sur le blog Rencontres orientales

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s