Rencontre du Patriarche Fouad Twal et du Président israélien Reuven Rivlin, au sanctuaire de Tabgha

Le Président israélien rencontre le Patriarche à Tabgha : article publié par le Patriarcat Latin de Jérusalem

Rencontre hautement symbolique ce jeudi matin en Galilée : celle du Patriarche Fouad Twal et du Président israélien Reuven Rivlin, au sanctuaire de Tabgha, visé en juin dernier par un incendie criminel.

DSC_5365Cette visite du Président israélien se voulait être avant tout un signe fort de solidarité avec la communauté chrétienne de Tabgha, encore sous le choc de l’incendie criminel qui a touché le sanctuaire de la Multiplication des Pains, le 14 juin dernier. Mr Rivlin s’était d’ailleurs entretenu par téléphone le jour même avec Dom Gregory Collins, père abbé de l’abbaye bénédictine de la Dormition, (maison mère du monastère de Tabgha) pour lui exprimer son soutien.

Le Président a de nouveau condamné avec force cette attaque, la deuxième qui a visé ce site en deux ans, assurant qu’elle ne reflétait en rien le sentiment des juifs envers les chrétiens. Rappelons que trois suspects ont été arrêtés et inculpés en juillet dernier, dans le cadre de l’enquête. Les trois hommes appartiendraient à un groupuscule extrémiste responsable de plusieurs actes anti-chrétiens et d’agressions contre des civils palestiniens, ces dernières années. Une décision de justice est attendue.

Israël garantit la liberté de culte pour tous

Après le discours d’accueil du père Gregory Collins, père abbé de l’abbaye bénédictine de la Dormition, le Patriarche latin, S.B Fouad Twal, s’adressant au Président, lui a fait part de l’inquiétude réelle des communautés chrétiennes de Terre Sainte, face à la montée en puissance de l’extrémisme religieux dans le pays, et à la recrudescence des actes de vandalisme anti-chrétiens, -Tabgha étant le dernier en date-, insistant sur le devoir qui incombe aux autorités israéliennes : celui d’assurer la sécurité des églises et des Lieux Saints.

Des craintes que le Président israélien a souhaité apaiser : « Israël est un pays démocratique, qui garantit la liberté de culte pour tous », a martelé Mr Rivlin, et les communautés chrétiennes qui jouissent de ce droit fondamental, doivent pouvoir fleurir en toute sécurité, a-t-il tenu à ajouter, précisant qu’il en parlerait lui-même au Pape François, lors de sa visite au Vatican, prévue en septembre

Suite de l’article de Manuella Affejee publié par le Patriarcat Latin de Jérusalem : cliquer ici.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s