Accueil des Migrants : l’exemple de l’Eglise de Terre Sainte

Article du Vicariat Saint Jaques du Patriarcat Latin de Jérusalem.

Le Vicariat St Jacques avait appelé l’Eglise de Jérusalem à offrir l’hospitalité aux demandeurs d’asile du camp d’Holot. Nombreuses sont les communautés religieuses à avoir répondu à cet appel. Le Vicariat salue leur générosité.

Il y a quelques jours, des centaines de demandeurs d’asile érythréens et soudanais étaient libérés du camp de rétention d’Holot, dans le sud du Néguev, livrés à eux-mêmes, sans papiers, ni argent, et nulle part où aller. Le père David Neuhaus SJ, coordinateur de la Pastorale des Migrants, avait alors lancé un appel à l’hospitalité, sollicitant l’Eglise de Jérusalem.

“De nombreuses communautés religieuses ont répondu à cet appel, note sur son site le Vicariat St Jacques, proposant volontiers d’ouvrir leurs portes”. Près de 25 places ont été ainsi rendues disponibles dans plusieurs couvents et monastères, pour la seule region de Jérusalem. Plusieurs communautés de Bethléem, Beit Shemesh et Haïfa ont également répondu à l’appel.

Certaines communautés de religieuses, ne pouvant accueillir des hommes, ont quand même tenu à offrir leur aide,  d’une autre manière. Une communauté a offert de payer le loyer à un groupe de demandeurs d’asile, pour un mois. Une autre a proposé son aide financière pour couvrir les frais de logement.

En réalité, précise le Vicariat, seul un petit nombre de demandeurs d’asile ont eu besoin d’un logement. Leurs propres communautés, ici en Israël, ont ouvert leurs portes et se sont occupé de leur prise en charge. De plus, le coût de la vie étant élevé à Jérusalem, et les opportunités de travail étant peu nombreuses, les demandeurs d’asile ont préféré se rendre dans d’autres villes israéliennes.

Un jeune homme, nommé Abdullah, est arrivé au Vicariat St Jacques, à Jérusalem. Il a expliqué avoir fui du Darfour, au Soudan, après l’incendie de son village par des forces armées.

Le Vicariat St Jacques appelle une fois encore à prier pour “tous nos frères et soeurs souffrants”.

Source Patriarcat Latin de Jérusalem : cliquer ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s