Manuscrits de la Bibliothèque franciscaine d’Alep en exposition à la bibliothèque de la Custodie de Terre Sainte

Article d’Hélène Morlet pour custodia.org

La bibliothèque de la Custodie de Terre Sainte présentera les « Ex Libris CONVENTUS Aleppi-Livres de la Bibliothèque franciscaine d’Alep » exposition, ce mardi 23 Juin au monastère de Saint-Sauveur. Les douze manuscrits en exposition proviennent de Alep et la majorité d’entre eux datent du XVe siècle et ont été amenés à Jérusalem comme un moyen de sauvegarde de ce précieux morceau du patrimoine culturel. Br. Lionel Goh, OFM, directeur de la bibliothèque, a déclaré: « La situation de la ville d’Alep en Syrie se détériore. L’État soi-disant islamique est en train de détruire des livres, des œuvres d’art et des reliques du passé qui ne correspondent pas à l’intérieur de sa vision. Avec cette exposition de manuscrits que nous avons réussi à sauver, nous tenons à souligner l’importance de la préservation du patrimoine culturel, la fondation de la coexistence.  » Environ 20 manuscrits anciens ont été transportés d’Alep au couvent franciscain de Saint-Sauveur à Jérusalem environ 10 ans il ya. Br. Michele Piccirillo, ofm, aujourd’hui décédé, avait pris l’initiative de le faire. « Il ya encore beaucoup de livres dans les monastères syriens, mais il est trop compliqué de les déplacer maintenant », a déclaré Br. Lionel. Les Franciscains ont été présents en Syrie depuis le XIIIe siècle.

47032« Nous avons choisi d’exposer une variété des manuscrits les plus intéressants», a déclaré Francesca Turrisi, un bénévole qui travaille avec l’ATS Pro Terra de Santa ONG et l’Université catholique de Milan. «La plupart d’entre eux ont le sceau du monastère à Jérusalem et que du couvent à Alep, car ils sont passés par ici avant d’être envoyé où les frères ont besoin d’eux, il ya environ cinq siècles. Malheureusement, aujourd’hui, ils ont dû faire le voyage inverse pour être sauvé de la destruction. «Ce sont surtout les manuels de théologie, de la morale ou de la spiritualité, écrite en latin par différentes congrégations religieuses. Fabrizio Fossati, également bénévole à la bibliothèque, a déclaré: « L’un d’eux commence par une vue panoramique de la ville d’Alep à l’époque. Mais l’un des plus intéressants, en raison de ce qu’il représente, est un livre écrit en arabe et en italien. Il nous rappelle que le dialogue nécessite la connaissance des autres, et de leur langue et de la culture, dans un contexte où Daesh essaie d’effacer ces expériences de dialogue. Aujourd’hui, les gens en Syrie sont dans le besoin de logement, de nourriture et de médicaments, mais nous ne pouvons pas sauver un homme sans enregistrer aussi la culture et les traditions.  » Br. Lionel a conclu: « Nous espérons que, avec cette exposition, les gens prendront conscience de l’intérêt de la protection des livres, qui sont une partie du patrimoine culturel du Moyen-Orient. Bien que les chrétiens sont persécutés il aujourd’hui, ces livres sont un type de preuve parmi tant d’autres que les chrétiens font partie de l’histoire de cette région.  » L’exposition aura lieu à la bibliothèque du monastère de Saint-Sauveur. Il débutera à 10h30 avec un discours prononcé par le Custode Fr. Pierbattista Pizzaballa, OFM, et il fermera à 17 heures. Des explications écrites seront également disponibles dans précisions orales anglais et italien, ainsi que par deux bénévoles, Francesca Turrisi et Fabrizio Fosssati. L’exposition est ouverte à tous.

Source : Custodie de Terre Sainte : cliquer ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s