De nouveaux membres de l’Ordre du Saint-Sépulcre en Belgique pour aider la Terre Sainte

La Radiotélévision catholique belge a consacré un reportage sur les cérémonies d’adoubement et d’investitures.

Désormais La Lieutenance de Belgique de l’Ordre du Saint-Sépulcre est sur Twitter à l’adresse @OESSJBelgica.

arton480-0ba2cVoici le texte de l’homélie prononcée par Mgr Jean Kockerols, Grand-Prieur de la Lieutenance de Belgique, au cours de la Messe pour l’engagement des chevaliers de l’Ordre du Saint Sépulcre :

Je voudrais reprendre quelques éléments de l’engagement solennel que vous prenez ce jour.

  • Il vous est rappelé que l’engagement de chevalier est présenté comme un idéal de vie. Est-ce encore de notre temps ? Trop souvent l’idéal est dénaturé : ne rêvons pas, soyons réalistes. Vous êtes de doux rêveurs. Non, l’idéal n’est pas opposé à la réalité, ce serait trop faire plaisir à Platon. L’idéal est appelé à imprégner la réalité, à la tirer vers le haut, vers le beau, vers le vrai. Trop peu de gens aujourd’hui ont de l’idéal. Surtout quand on prend de l’âge. Accepter un idéal, ce n’est pas de la naïveté, de la candeur, c’est être audacieux, c’est avec des convictions, c’est rester jeune, au moins d’esprit. Et quand bien même on nous traite des rêveurs, nous répondrons avec John Lennon : you may say I am a dreamer, but I am not the only one  !
  • Quel est cet idéal ? Devenir Chevalier ou dame du Saint-Sépulcre « veut dire à la fois lutter pour le règne du Christ, pour l’extension de l’Église et faire œuvre de charité, avec le même esprit profond de foi et d’amour ». La formule est traditionnelle ; elle mérite d’être décortiquée, pour bien en goûter l’intensité. « Lutter pour le règne du Christ », le faisons-nous ? C’est un combat tant extérieur qu’intérieur. Il ne sert de rien de désirer que d’autres soient chrétiens, si on n’est pas entré dans le combat que le Christ puisse régner en toute chose, et donc en moi. C-à-d qu’il soit premier, soit le guide, soit l’inspirateur. « Lutter pour le règne du Christ » autour de moi, d’accord et donc en premier lieu, en lieu originel : en moi.
  • « Lutter pour l’extension de l’Eglise » : on ne se bat pas longtemps pour une association. On se bat pour une cause, on se bat pour ceux qu’on aime, sauf à être mercenaire. Jésus a bien distingué entre le bon pasteur et le mercenaire. Nous luttons pour et avec l’Eglise que nous aimons. Et nous l’aimons parce qu’elle est le Corps du Christ. Pas un club, pas une association pieuse : l’Eglise, la communauté des appelés et des sauvés. Un peu de tout, à l’instar de ceux qui à Jérusalem reçurent l’Esprit et soudain se mirent à se comprendre et donc à faire corps. « Lutter pour l’extension de l’Eglise » : parce que cette Eglise est mienne et j’en suis une pierre vivante.
  • Et enfin « faire œuvre de charité » : toujours se rappeler que vaine est la foi, si elle ne se manifeste pas par la charité, si elle ne prend pas chair dans mon quotidien. C’est à l’amour qu’ils ont les uns pour les autres qu’on les reconnaîtra comme chrétiens… Immense défi. Un amour qui n’est possible que parce qu’il est enraciné dans l’amour que Dieu a pour nous. Sans cette source de l’amour de Dieu, rien n’est possible. « Faire œuvre de charité » : parce que je me rends compte, jour après jour, que je suis une « œuvre de charité » de Notre Seigneur.
  • A ma question « devenir Chevalier du Saint-Sépulcre veut dire à la fois lutter pour le règne du Christ, pour l’extension de l’Église et faire œuvre de charité, avec le même esprit profond de foi et d’amour. Êtes-vous prêts à accepter cet idéal pour votre vie ? », vous répondrez : « je suis prêt ». Prêt à accepter cet idéal. Mais aussi prêt et désireux de le mettre en œuvre, de lui donner consistance, réalité.

Tout en restant idéalistes.
Avec audace et conviction.
En luttant pour que le Christ règne en chacun de nous.
En aimant l’Eglise à laquelle le baptême nous a agrégé.
En déployant, par la foi et la charité, l’amour dont nous sommes éternellement aimés.

Amen.

+ Jean Kockerols 13.6.2015

L’Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem est un Ordre sous l’autorité du Pape et dirigé par le Cardinal Grand Maître, qui œuvre pour aider la communauté chrétienne de Terre sainte, aujourd’hui territoire d’Israël, de la Palestine, de Jordanie et de Chypre.

Les membres prennent un double engagement :
-  Soutenir spirituellement et matériellement (écoles, cliniques, orphelinats, …) les chrétiens de Terre sainte
-  Approfondir ensemble leur foi

Pour tout renseignement sur la Lieutenance de Belgique : cliquer ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s