Le Pape à la ROACO : « Jésus est dans les yeux des réfugiés »

Article de Radio Vatican :

(RV) Ce lundi matin, le Pape a encouragé les membres de la ROACO dans leur mission de charité au service des Églises orientales, une mission toujours plus nécessaire, au vu des situations de crise qui bouleversent le Proche-Orient, et qui affectent les communautés chrétiennes locales. François a reçu les participants de la 88e assemblée plénière de la ROACO, la Réunion des agences d’aide aux Eglises orientales, qui accordera au cours de cette rencontre annuelle une attention particulière à l’Éthiopie, l’Erythrée et l’Arménie. Les regards seront évidemment tournés également vers l’Irak et la Syrie, que le Pape n’a pas manqué d’évoquer lors de son discours. Le compte-rendu de Manuella Affejee :

Le tableau que dresse le Pape est sombre : « un hiver rude s’est installé au Proche-Orient et dans le cœur des hommes. Depuis trop longtemps, ces terres sont labourées par les pas des exilés, des apatrides, et irriguées par le sang de tant d’hommes et de femmes, dont de nombreux chrétiens persécutés à cause de leur foi ». François a rappelé que l’année dernière, l’assemblée de la ROACO s’était tenue à quelques jours de son voyage en Terre Sainte et de la prière pour la paix qui avait eu lieu dans la foulée. « Tous, nous aurions désiré que la graine de la réconciliation produise plus de fruits » a-t-il regretté.

Agir aussi sur les mentalités

Le Souverain pontife a évoqué le récent voyage de la ROACO en Irak avec le Cardinal Sandri, le préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, à la rencontre des chrétiens de la plaine de Ninive réfugiés au Kurdistan. « Dans ses yeux qui vous demandaient de l’aide et suppliaient pour la paix, c’est Jésus même qui vous regardait, a affirmé le Pape, requérant de vous cette charité qui fait de nous des chrétiens. (…) Toute aide, pour ne pas tomber dans l’efficience et l’assistanat, doit toujours renaître de cette bénédiction de Dieu, qui nous touche lorsque nous avons le courage de regarder en face la réalité et les frères et sœurs devant nous ».

Le Pape note toutefois depuis quelques mois un certain éveil des consciences : « les yeux se sont ouverts sur le danger qui menace la présence millénaire des chrétiens au Proche-Orient». Mais il reste beaucoup de choses à faire, surtout sur les mentalités de « ceux qui mettent en jeu le sort d’êtres humains sur la balance des intérêts économiques et stratégiques et estiment que les vies de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants valent moins que le pétrole ou les armes, a déploré François. Tandis que ceux qui proclament la paix et la justice tolèrent que ces trafiquants d’armes prospèrent librement sur ces terres ». Le Pape invite donc la ROACO, non seulement à poursuivre sans relâche sa mission de charité, mais aussi et surtout à dénoncer ceux qui piétinent la dignité de l’homme.

Source Radio Vatican : cliquer ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s