Les membres de la « Tribune de Terre Sainte » volontaires au camp d’été de la paroisse de Ramallah

arton139-999ac
Blason des Écoles du Patriarcat Latin de Jérusalem

Être volontaire en Terre Sainte, voilà une chose que nous voulions faire cet été ! Comme le disait François-René de Chateaubriand, adoubé chevalier de l’Ordre du Saint-Sépulcre en 1806 : «Il fallait tout le désir que j’avais d’être utile aux Pères de Terre Sainte pour m’occuper d’autre chose que de visiter le Saint-Sépulcre». Notre rôle de chrétien est de s’orienter, comme nos églises, vers l’Église de Jérusalem et tout l’Orient qui vit une période difficile. Être utile à la Terre Sainte, c’est notre but ! Nous voulions faire «autre chose que de visiter le Saint-Sépulcre» !

Le Patriarche Latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, a déclaré : «Dans le passé et aujourd’hui encore, la France est protectrice des catholiques de Terre Sainte. Toutefois, cette relation étroite entre le politique, le religieux et l’humanitaire ne doit pas faiblir et doit toujours plus se renforcer», voilà la conviction que nous avions quelque chose à faire en rapport avec la culture française !

En France, il existe un réseau : « le Réseau Barnabé » qui regroupe les initiatives généreuses des institutions scolaires catholiques françaises en direction des écoles de Terre Sainte. Le Réseau Barnabé est né fin 2006 pour répondre à l’appel du Conseiller de coopération et d’action culturelle du Consulat général de France à Jérusalem. Il s’agit de promouvoir les échanges avec les établissements scolaires chrétiens, principaux vecteurs de la langue française, et de fortifier la tradition éducative des écoles de Terre Sainte. A Jérusalem et dans les Territoires palestiniens, 35 écoles chrétiennes enseignent le français comme langue étrangère à plus de 9500 élèves de 6 à 17 ans. Petit séminaire et grand séminaire du patriarcat latin enseignent le français, ainsi que l’université catholique lasallienne de Bethléem. C’est dans ce cadre, que nous avons décidé de participer à notre échelle.

Premier rassemblement, en bleu, blanc, rougeEn Terre Sainte, pendant l’été, de nombreuses écoles et paroisses proposent des activités aux enfants de 6 à 15 ans sous forme de « camps d’été », accueils de vacances en journée. Tous sont très demandeurs d’activités en français, langue enseignée dans leurs écoles comme deuxième langue vivante étrangère mais dont ils manquent de pratique. C’est là une occasion unique de rencontres et de découvertes pour les Français qui animent ces activités.

Animer un camp dans une école chrétienne en Terre Sainte est une aventure, grâce à la Coordination nationale du Réseau Barnabé nous avons été mis en relation avec un établissement de Ramallah. Ainsi du 21 juillet au 30 juillet, nous serons 5 de l’équipe de notre site internet « Tribune de Terre Sainte » à être volontaire pour animer un camp en français dans une école du Patriarcat Latin : Ahleya à Ramallah.

IMG_4483
Sanctuaire de Saint Barnabé à Salamine

« On distribuait alors à chacun suivant ses besoins. Joseph, surnommé par les apôtres Barnabé (*) (ce qui veut dire « l’homme du réconfort »), lévite originaire de Chypre, possédait un champ ; il le vendit, apporta l’argent et le déposa aux pieds des apôtres. » (Actes 4, 35-37) A l’image de Barnabé, nous voulons déposer ce que nous pouvons. En ce jour de la Saint Barnabé, nous souhaitons que cette mission éducative, soit vectrice de paix, d’engagement et de recherche d’unité. Ainsi nous prions pour que cela soit une source d’espérance.

« La fidélité spirituelle des Français à la Terre Sainte a surmonté les défaites militaires, la prétention de plusieurs peuples à se déclarer seuls légitimes de la Terre Sainte, la rivalité d’autres nations européennes, la division entre chrétiens. » in La France et la Terre sainte : mille ans d’histoire.

Comme l’a écrit l’évêque auxiliaire de Jérusalem aux jeunes écuyers et demoiselles de l’Ordre du Saint Sépulcre «Je souhaite que dans la préparation des jeunes, soit mise en relief une connaissance plus profonde de la Terre Sainte et de ses habitants. Une période de volontariat en Terre Sainte, allant d’un mois à une année, permettrait d’assurer ces finalités». Suivant les recommandations de Monseigneur William Shomali, nous partons donc pour un mois en Terre Sainte !

Tombeau de Saint Barnabé au sanctuaire de Salamine
Tombeau de Saint Barnabé au sanctuaire de Salamine

(*) : Le 11 juin, mémoire de saint Barnabé, Apôtre. Cet homme de bien, rempli de l’Esprit Saint et de foi, comptait parmi les premiers fidèles de Jérusalem. Il annonça l’Évangile à Antioche, introduisit dans le groupe des frères Paul de Tarse à peine converti, et l’accompagna dans son premier voyage pour évangéliser l’Asie mineure. Il intervint au Concile de Jérusalem et, de retour à Chypre, sa patrie, il y diffusa l’Évangile.

Voici la liste des camps d’été 2015 proposé par le Réseau Barnabé:

Sources : Réseau Barnabé : cliquer ici.

 

customLogo

Publicités