Un centre pour aider les personnes âgées à Bethléem

DSCF5760A Bethléem une journée avec les personnes âgées du centre diurne de la Société Antonienne

Près du checkpoint de Bethléem il y a un lieu qui exprime l’espoir et la serénité retrouvée pour beaucoup de personnes. Personnes qui se sont retrouvées, lors de la vieillesse, à vivre seules, avec de nombreuses difficultées d’accès aux soins necessaires, avec peu de moyens économiques pour faire face aux besoins de la vie quotidienne.

Il s’agit du centre diurne pour les personnes âgées de la Société Antonienne, qui accueille, trois fois par semaine, une cinquantaine d’anciens. Ils se rencontrent pour passer la matinée en compagnie, pour pratiquer des activités récréatives, jouer aux cartes et se souvenir du bon vieux temps. Ainsi ils retrouvent un peu de bonheur gra^ce aux soins et à la tendresse des religieuses et des volontaires.

DSCF5581Le lundi, le mardi et le vendredi, de bonne heure, les chauffeurs de la Société Antonienne, sortent dans les rues de Bethléem et vont chercher les personnes âgées plus pauvres et seules de la ville. Au centre, elles peuvent pratiquer du stretching en plein air, s’amuser avec le découpage, ou faire du crochet; les hommes jouent aux cartes et certaines femmes aussi.

Les volontaires locaux et internationaux ne manquent pas. Avec eux on cultive l’imagination, la céativité, l’art de la danse: les femmes âgées, en dansant au rythme de la musique traditionnelle de la Palestine, semblent se rajeunir. “Elles se souviennent de leur jeunesse, quand elles participaient aux soirées de danses folkloriques. Elles ont le rythme dans le sang et elles dansent mieux que moi” nous raconte Noor, une jeune volontaire qui chaque semaine vient aider les religieuses.

Quand on est occupé, le temps passe vite et aprés un peu de gymnastique et quelques jeux de devinettes en équipes, l’heure du déjeuner est déjà arrivée et il est temps d’aller à table pour apprécier la bonne cuisine de soeur Caterina. Les volontaires servent le repas et ont soin de ne faire rien manquer aux hôtes. La belle matinée en compagnie se conclut avec des fruits et le dessert, puis les chauffeurs accompagnent tous à la maison avec les deux minibus.

DSCF5817Je ne manque jamais – nous racconte Milade, une ancienne du centre. “Quelques-uns de mes fils ont émigré il y a quelques années et avec eux sont partis aussi mes petits-enfants.  Mes autres fils vivent dans d’autres villes de la Palestine, mais moi j’ai voulu rester ici a Bethléem où je suis née et j’ai grandi,  où sont mes racines. Ces trois matinées par semaine sont un souffle d’air frais contre la solitude. Je passe mon temps avec d’autres personnes âgées qui, comme moi, étaient seules; maintenant nous avons une autre famille, celle du Nadi, le centre diurne”.

Source : Association Pro Terra Sancta ; cliquer ici.

Aidez l’Association Pro Terra Sancta à soutenir le travail de la Société Antonienne de Bethléem. Avec les fonds récoltés, on voudrait faire face aux urgences liées principalement à l’achat d’équipements médicaux et de médicaments, mais aussi aux frais d’entretien du centre diurne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s