« Priez pour que la guerre au Proche-Orient finisse »

10452452_874334932626088_6772477573493993919_n(Article de Radio Vatican) « Priez pour les chrétiens persécutés, chassés hors de chez eux, de leur terre. » Le Pape François s’adressait ce lundi matin aux religieuses carmélites de Bethléem et du Proche-Orient ainsi qu’aux sœurs du Rosaire, venues à Rome pour la canonisation ce dimanche des deux Palestiniennes, Miriam de Jésus crucifié et d’Alphonsine Danil Ghattas.

Le Pape les a reçues entre deux sessions de travail avec les chefs de dicastères de la Curie romaine dans la salle clémentine du palais apostolique. Il les a remerciées pour leur visite, affichant sa joie de les rencontrer : « je suis très content de ce pèlerinage des sœurs pour la canonisation des nouvelles saintes. » Il n’a pas non plus hésité à plaisanter avec elles : « le président de l’Etat palestinien m’a dit qu’un avion plein de sœurs était parti de Jordanie : pauvre pilote ! ».

Plus grave, le Pape a ensuite demandé aux sœurs de prier pour les nouvelles saintes pour « la paix sur votre terre, pour que finisse cette guerre interminable et que la paix entre les peuples se fassent ». Il a également demandé à son auditoire de prier pour ces chrétiens victimes de « la persécution en gants blancs, et du terrorisme blanc, et même du terrorisme en gants blancs. C’est caché mais ça existe » s’est-il exclamé, faisant référence aux décisions et aux politiques menées notamment par les Etats.

Mahmoud Abbas ange de la paix : mécontentement d’Israël

Samedi, en recevant que le président palestinien Mahmoud Abbas, le Saint-Père avait souhaité que celui-ci soit un ange de la paix. Cette formule a suscité une vive émotion en Israël. Dans le quotidien italien La Stampa, le président de la Communauté juive de Rome, a exprimé sa déception, parlant d’ironie amère. Du coup, le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège a expliqué aux journalistes que le Pape François avait voulu par ces paroles encourager les efforts de paix avec Israël.

Lorsqu’il reçoit des chefs d’Etats étrangers, le Souverain Pontife leur offre souvent un grand médaillon de bronze représentant un « ange de la paix », pour justement les encourager à la paix. Selon le père Lombardi, il est clair que le Pape François a voulu demander à Mahmoud Abbas d’agir à la manière de l’ange de la paix gravé sur le médaillon. La Palestine est devenue le 1er avril membre de la Cour pénale internationale pour obtenir la mise en accusation des dirigeants israéliens pour crimes de guerre, en particulier à Gaza. (avec AFP)

Source : Radio Vatican cliquer ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s