Les mosaïques du Dominus Flevit reprennent vie

28597
Crédits : terrasanta news

 

La restauration des mosaïques de l’église du Dominus Flevit à Jérusalem a commencé. Un projet qui met à l’œuvre de jeunes mosaïstes locaux.

RAED SUFAN
Restaurateur – Mosaic Center
« Le travail que nous faisons en ce moment n’est pas une question de religion, mais une question de passion. Il y a tant à expérimenter. En vous asseyant par terre et en touchant le tapis de mosaïque, vous pénétrez le mystère de l’antiquité. »

ISRAA ABU DIAB
Restaurateur – Mosaic Center
« Un professeur est venu d’Italie, Paola. Elle nous a enseigné en deux cours les techniques nécessaires pour ce travail ».

PAULINE ABDALLAH
Mosaïste – Mosaic Center
«Je suis toute excitée et un peu inquiète, parce que les moyens techniques utilisés sont difficiles à comprendre; et aussi parce que c’est une grande responsabilité de restaurer notre patrimoine, donc je fais toujours très attention à ne pas faire d’erreur. C’est difficile mais c’est aussi très beau « .

Six étudiants en formation sur un lieu qui attire des gens du monde entier, un sanctuaire qui se trouve au centre de l’histoire de la chrétienté. Tel est le contexte dans lequel est né le nouveau projet de restauration de l’église du Dominus Flevit, sur le Mont des Oliviers à Jérusalem. A l’œuvre pour mener à bien ce travail, l’association pro Terra Sancta, ONG de la Custodie de Terre Sainte, et le Mosaic Center de Jéricho, institut de formation spécialisé dans les mosaïques, un institut voulu par l’archéologue franciscain le père Michele Piccirillo.

CARLA BENELLI
Association pro Terra Sancta
« Nous avons un programme minimum et un programme maximum: le programme minimum, c’est ce que nous ferons à coup sûr, c’est la restauration des mosaïques, anciennes ou moins anciennes, et surtout le dallage: le dallage est intéressant parce qu’il s’agit de restes d’un monastère byzantin. Mais la chose ne devrait pas en finir là. L’église a quelque peu effacé le souvenir du monastère qui a existé là. Ainsi l’opération consiste d’abord à remettre en lumière le monastère qui était là avant: l’histoire de ces nombreux monastères qui sont nés pendant la période byzantine et se sont épanouis sur le Mont des Oliviers mérite d’entrer dans la mémoire. »

Suite et reportage video sur le site de la Custodie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s