Pourim et carême : regards croisés

Le Vicariat Saint-Jacques pour les catholiques de langue hébraïque en Israël livre une présentation croisée des fêtes de Pourim (fête juive célébrée aujourd’hui) et du Carême.

esther Pourim

Lucia de la kehilla de Jérusalem médite sur les thèmes communs à Pourim et au Carême.

Qu’a donc la fête de Pourim à voir avec nous Chrétiens ? On y célèbre le carnaval et l’ivresse au beau milieu du Carême ! Quoi donc de commun entre ces deux périodes ? Avant que de répondre, avec une certitude inébranlable, qu’absolument rien ne les relie, prenez le temps de lire jusqu’au bout cet article, qui rendra peut-être votre réponse moins catégorique. Cela implique de ne pas voir seulement dans Pourim un carnaval, même si le carnaval est également un phénomène intéressant, que l’on retrouve sous diverses formes à plusieurs époques et dans plusieurs cultures. Il semble que soit présente dans la personne humaine une sorte de besoin psychologique de se déguiser en quelqu’un ou quelque chose d’autre, révélant ainsi ce qu’elle a en elle ou dévoilant des aspirations cachées. De cette façon, incognito, elle peut faire des choses que dans des circonstances ordinaires elle n’ose faire (et qui ne sont pas nécessairement des choses répréhensibles).

En réalité, pour la plupart d’entre nous, nous sommes quotidiennement déguisés. Notre choix de vêtements est dicté par toutes sortes de mœurs ou simplement par la mode. Cette même jeune fille qui cherche une saison à ressembler à une dame anglaise élégante fera son apparition un an plus tard en jean déchiré et en tee-shirt maculé de taches de peinture. Cependant, elle n’est présente ni dans l’un ni dans l’autre de ces accoutrements. Il faut également mentionner les masques que nous revêtons selon les rôles que nous jouons dans l’une ou l’autre situation de nos vies. Pour certains, la mascarade est la seule possibilité de trouver sa propre image et son propre costume, et finalement d’être soi-même. Cela peut donc être l’occasion de voir clairement à quel point sont attachés le masque et le rôle qui lui correspond. Un peu de lucidité sur soi-même n’est pas une mauvaise chose en période de Carême… oh, pardon, je veux dire pour Pourim.

Parlons cependant de choses plus sérieuses ; car le carnaval est une coutume récente, importée d’Europe, tandis que Pourim a ses propres commandements.

Le premier commandement de Pourim est d’écouter la lecture du Livre d’Esther, qui raconte l’origine de ce jour de fête.

 

[…]

 

La suite de cette présentation sur le site du Vicariat Saint-Jacques pour les catholiques de langue hébraïque en Israël.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s