Communiqué du Conseil des Eglises du Moyen Orient qui condamne fermement le meurtre d’innocents Coptes en Libye

Logo du Conseil des Églises du Moyen-Orient
Logo du Conseil des Églises du Moyen-Orient

COMMUNIQUE – Dans un communiqué publié en arabe ce lundi 16 février, le Conseil des Eglises du Moyen-Orient condamne le meurtre des vingt-et-un coptes décapités en Lybie par l’organisation de l’Etat Islamique. Un crime « odieux et barbare » perpétré contre des » innocents », une « violation du Droit International », que « toutes les religions condamnent ». Le communiqué lance également un appel aux gouvernements de la région et du monde entier afin que soit « éradiquée » l’organisation terroriste.

 

Avec une douleur profonde, nous avons reçu les nouvelles du crime odieux que des terroristes aveuglés par un fondamentalisme détestable, et guidés par l’ignorance, ont commis en tuant des innocents fidèles coptes en Lybie. Ces innocents n’ont commis aucun pêché. Ils croyaient tout simplement à l’enseignement glorieux du Christ, et au Dieu Unique et Créateur, aux sentiers de l’amour humain et à l’esprit de la paix et de la fraternité entre les hommes, selon l’exemple d’Abraham, des Prophètes et des Envoyés.

Nos langues se trouvent incapable d’exprimer la tristesse et la souffrance qui ont blessé les cœurs de tous les chrétiens, et tous les habitants du Moyen Orient, à la vue de ces crimes barbares que toutes les Religions condamnent.

Le Conseil des Eglise du Moyen Orient condamne avec force de tels crimes, en affirmant que ce que subissent les chrétiens en Orient, en Lybie et dans d’autres pays est une grande violation du Droit International et des Droits de l’homme ainsi que de tous les conventions internationales. Le Conseil voit l’arrivée d’un changement démographique dangereux, dans cette région où sont nées les religions monothéistes, surtout dans un climat où les gens innocents ne se sentent plus en sécurité mais à la merci du terrorisme.

Nous croyons au droit de chaque homme de vivre dignement là où il choisit de vivre sur cette terre que Dieu a créée, et à son droit de préserver son identité religieuse et ses droits légitimes dans son pays. Nous demandons donc aux gouvernements de la région et à tous les gens éclairés qui sont capables d’influencer leurs entourages, d’assumer leur responsabilité nationale et religieuse, et de protéger leurs compatriotes chrétiens, en renforçant leurs efforts et la coordination entre eux afin de limiter la force de ce terrorisme barbare et de l’éradiquer.

Nous prions afin que Dieu bénisse et protège nos peuples, qu’Il verse le remède de sa miséricorde et son Espérance sur le âmes de nos martyrs, en les acceptant comme des offrandes d’amour pour le Christ qui nous a dit : «Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne » (Mt 10 : 28).

Sources : Abouna.org et Patriarcat Latin de Jérusalem.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s