Synode sur la Famille : le Cardinal Baldisseri en visite en Terre Sainte

Le Cardinal Baldisseri, secrétaire du Synode des évêques sur la famille, est venu écouter les chrétiens de Terre Sainte, lors d’un symposium organisé à Nazareth.

Après son entrée solennelle dans la ville, vendredi 6 février, relatée par le site de la Custodie de Terre Sainte,

Cardinal Baldisseri à Nazareth

« Vendredi 6 février, il est 16h30 et la basilique de l’Annonciation se prépare à accueillir le cardinal S.E Mgr Lorenzo Cardinal Baldisseri, secrétaire général du Synode des Evêques. Les pèlerins profitent encore quelques instants du sanctuaire avant qu’il ne soit fermé au public, ce n’est pas tous les jours que Nazareth reçoit un prélat romain.
Nommé à ce poste en septembre 2013 par le Pape François, Mgr Lorenzo Cardinal Baldisseri a reçu la haute mission de dépoussiérer le Synode des Evêques, près de cinquante ans après sa création, et de lui redonner tout son sens à savoir perpétuer l’esprit de collégialité et discuter des questions majeures pour l’Église. Son premier grand chantier : l’organisation de l’Assemblée synodale sur la famille qui se réunira du 4 au 25 octobre 2015 sur le thème « La vocation et la mission de la famille dans l’Eglise et dans le monde contemporain ». Pour ce faire, était organisé les 6 et 7 février un congrès de préparation du dit synode à Nazareth.
Le père Custode, Pierbattista Pizzaballa, s’était rendu sur les lieux pour accueillir le prélat romain lors de son entrée solennelle à Nazareth. […] » La suite sur le site de la Custodie.

le Cardinal Baldisseri a assisté, le lendemain, aux travaux du symposium, dont rendent compte les sites du Patriarcat latin de Jérusalem et de la Custodie :

Symposium Famille Nazareth

« Le lendemain, samedi 7 février, la longue journée a commencé par une célébration de l’Office des Laudes qui fut présidé par Mgr Georges Bacaouni, Archevêque Grec Catholique Melkite de Haïfa. Le Symposium a commencé dans la foulée par les discours de bienvenue du Patriarche Latin, puis du Custode de Terre Sainte, avant que le Cardinal n’introduise aux conférences.

Deux conférences ont rythmé le Symposium. La première, par le Père Giovanni Claudio Bottini, ofm, professeur au Studium Biblicum Francescanum à Jérusalem, a traité du sujet de « La famille dans la Bible ». Suite à sa conférence, les familles furent réparties en six groupes de partage pour tâcher de répondre aux questions que posent le prochain Synode à Rome. […] » La suite sur le site du Patriarcat latin de Jérusalem.

« Puis ce fut au tour de Mgr Maroun Laham de prendre la parole afin d’examiner la situation et les défis auxquels font face les chrétiens du Moyen-Orient. “La famille, Dieu merci, est toujours saine et dans sa forme traditionnelle” se rassurait-t-il. Les conflits armés, la situation politique et sociale difficiles depuis des dizaines d’années touchent de plein fouet la dignité des familles. Parmi les grands défis de l’Église dans cette région il a souligné celui du rapport au judaïsme et à l’islam notamment dans l’approche des relations entre Foi et politique. Pour ces derniers commentait Mgr Laham “Dieu, le peuple et la terre ne font qu’un, cet essentiel est inaltérable” contraignant ainsi les chrétiens à suivre diverses normes doctrinales, sociales, culturelles et relationnelles dictées par l’Islam et le Judaïsme. “Il faut voir la présence chrétienne dans les pays arabes comme la volonté de Dieu, l’accepter et la transformer en une mission. L’appréhension vis-à-vis de cette mission vient d’une peur historique. Il est urgent de briser cette barrière de la peur par la foi qui libère et ouvre de nouveaux horizons”. Il a exhorté les familles à embrasser la dynamique pascal “car l’Église de Jérusalem – a-t-il conclu – est celle du Golgotha mais elle aussi celle de la Résurrection !”.

[…]

« Ces trois jours de rencontres se sont terminés par une messe en arabe célébrée en la Basilique et présidée par Sa Béatitude Mgr Fouad Twal. Une procession aux flambeaux a uni les familles de Galilée aux pèlerins polonais et du monde entier alors qu’un chapelet était récité en arabe, polonais, anglais, et français. »   Un plus large compte-rendu est disponible sur le site de la Custodie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s