Pèlerinage au site du Baptême en Jordanie : « Là où Dieu a rencontré l’homme »

baptisme-300x200JORDANIE – Site du Baptême. Mgr Fouad Twal, Patriarche latin de Jérusalem, a présidé vendredi dernier, le 16 janvier 2015, le pèlerinage traditionnel qui a amené les fidèles en Jordanie au lieu où le Christ fut baptisé par Jean le Baptiste.

C’est le 15e pèlerinage vers ce lieu saint qui fut inauguré lors du Jubilée en l’an 2000. A cette occasion, une Messe pontificale a été célébrée et présidée par Sa Béatitude Mgr Fouad Twal, Patriarche Latin de Jérusalem, accompagné de beaucoup de ses prêtres. Les fidèles sont venus nombreux eux aussi pour vénérer le lieu où la filiation divine de Jésus s’est manifestée. On estime que 4000 à 5000 personnes se sont déplacées, parmi eux beaucoup des chrétiens irakiens qui résident en Jordanie après avoir fui leurs villes et villages contrôlés par l’Etat Islamique.

Cette année, et à cause de la neige et du froid à Amman, le pèlerinage fut retardé d’une semaine. Mais Dieu est bon, il aime ses enfants, et il a envoyé en ce jour un magnifique soleil dans la région du site du baptême, qui a chauffé les cœurs des fidèles.

Le cortège du Patriarche fut accompagné de beaucoup de voitures des forces de sécurité, depuis l’évêché à Amman et jusqu’au lieu du baptême. Une fois arrivé, il fut accueilli par le ministre du tourisme en Jordanie, M. Nidal Katamin, et par une grande foule de journalistes.

La surprise fut que l’accueil était préparé dans un centre qui appartient à l’Eglise Russe Orthodoxe, où le Patriarche, avec son presbyterium, se sont préparés aussi à la Messe. Le lieu du Baptême en Jordanie, tout comme en Palestine, est une zone militaire en raison des frontières. C’est pourquoi le Commandant du Secteur était aussi présent.

Le Patriarche a commencé son homélie en rappelant « qu’ici, au bord du Jourdain, le Christ fut baptisé. Ici, les pèlerins sont venus nombreux durant les siècles. C’est ici que Dieu a rencontré l’homme, à travers le baptême du Christ dans le Jourdain. Ici, Jean le Baptiste a rencontré le Sauveur, et la foule de ceux qui furent baptisés ont rencontré Jean, lui qui se considérait comme petit devant la grandeur de Dieu (…)».

« Il y a encore des blessures ouvertes dans notre Orient, dont celle de nos frères et sœurs irakiens réfugiés en Jordanie depuis l’année dernière. Ils ont fui leur pays pour rester fidèles à leurs foi et leur baptême », a rappelé le Patriarche….

Suite de l’article de Firas Abedrabbo pour le Patriarcat Latin de Jérusalem : cliquer ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s