Homélie de Noël 2014 de Sa Béatitude Fouad Twal

Le site du Patriarcat latin de Jérusalem reproduit l’homélie prêchée par S. B. Mgr Fouad Twal lors de la messe de la nuit de Noël en la Basilique de la Nativité de Bethléem.

 

MgrFTwal_Bethleem

 

(Après des mots de bienvenue au Président de la Palestine, au premier ministre, aux consuls généraux et aux fidèles, sa Béatitude poursuit avec l’homélie)

 

 

 

 

Chers frères et sœurs,

A Bethléem, les anges annoncèrent à de simples bergers cette nouvelle bouleversante: « Il vous est né aujourd’hui dans la ville de David un Sauveur qui est le Christ Seigneur » (Lc 2 : 11). Le verset nous révèle un Sauveur dont nous avons tellement besoin, et un salut qui embrasse tous les domaines de la vie, un salut qui nous fait sortir d’une situation difficile et pénible. Les malades veulent guérir, les détenus voudraient voir la lumière, les sans-emploi  désirent trouver du travail, les réfugiés n’attendent que l’heure de retourner chez eux. Les persécutés à cause de leur race, couleur ou religion, désirent se libérer de l’oppression et de l’injustice, les peuples opprimés aspirent à l’indépendance. En bref, l’humanité gémit et aspire à une situation meilleure. Jésus possède les qualités d’un sauveur car il a réalisé la prophétie d’Isaïe : « les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres » (Mt 11, 5).

Il est vrai que l’on peut parler d’un salut économique, d’un salut politique et d’un salut social. Mais il faut surtout parler d’un salut spirituel et moral, qui est le fondement de tout progrès humain. En effet, nos péchés et transgressions sont la cause de nos souffrances et des souffrances des autres, avec toutes les répercussions sociales et politiques. Nous sommes souvent victimes de l’égoïsme, de l’orgueil, des passions, du mensonge des autres et vice versa… Le salut se trouve dans le repentir, dans la demande du pardon, dans l’obtention de ce pardon et enfin dans la conversion. Qui plus que Jésus a annoncé la miséricorde du Père et sa disponibilité à pardonner.

 

La suite de l’homélie est disponible sur le site du Patriarcat latin de Jérusalem.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s