La France à la veille d’un vote historique sur la Palestine

hemic-14-p
assemblee-nationale.fr

Le 28 novembre prochain, les parlementaires français examineront une proposition de résolution, déposée par différents députés de gauche qui « exprime le souhait que la  France reconnaisse sans délai l’Etat palestinien souverain et démocratique sur la base des lignes de 1967».

En droit français, une résolution n’a pas de valeur contraignante, à la différence des lois. Si celle-ci était votée, Paris ne serait donc pas forcé de changer sa position diplomatique, qui pour l’instant souhaite l’établissement d’un Etat palestinien sans pour autant le reconnaître.

Les députés français seront suivis quelques jours après par leurs collègues sénateurs. Ceux-ci débattront le 11 décembre d’une résolution déposée par le groupe communiste, appelant également à mettre en œuvre la solution à deux Etats, dans les mêmes termes que l’Assemblée nationale.

Si le gouvernement français n’a pas encore annoncé de date précise pour franchir le pas, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius envoie depuis la fin de l’été des messages explicites, qui laissent entendre que la reconnaissance est une certitude, même si celle-ci doit prendre du temps.

« Il y aura à un moment – c’est une évidence – reconnaissance de l’Etat palestinien par la France. La question, c’est quand et comment. Car il faut que cette reconnaissance soit utile aux efforts pour sortir de l’impasse et contribuer à un règlement définitif du conflit » a récemment déclaré Laurent Fabius.

Interrogé dernièrement à l’Assemblée nationale, il a rappelé qu’il ne voulait pas d’un « vote symbolique » mais que la reconnaissance ne pouvait être qu’un moyen « utile » pour faire progresser la paix en apportant une résolution au conflit.

Les réactions israéliennes sont très franchement hostiles à toute idée de reconnaissance de la Palestine. Un site d’information français révélait récemment que l’ambassade d’Israël en France avait envoyé un courriel aux parlementaires pour leur rappeler que toute reconnaissance serait contre-productive par rapport aux efforts de paix et que l’Etat d’Israël est pacifique.

Lire la suite sur terrasanta.net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s