Conflits en Terre Sainte : la réflexion croisée d’un juif, d’un chrétien et d’un musulman

Trois religieux éclairés proposent dans un nouvel ouvrage une réflexion théologique sur les brûlantes questions politiques liées à la Terre Sainte.

topicRelation à la terre et relation au pouvoir. Ces deux pistes de réflexion sont fondamentales à toute approche théologique de la réalité politique de l’Etat d’Israël. Le lien millénaire qui unit les trois religions monothéistes à la Terre Sainte est inéluctablement l’une des sources principales du conflit politique qui agite dramatiquement la région depuis des décennies, opposant Israéliens et Palestiniens.

Face à un conflit aux radiations mondiales, le rabbin David Meyer, le prêtre Michel Remaud et l’imam Tareq Oubrou (1) ont ressenti l’urgence de faire émerger de nouvelles perspectives et de repenser le débat, dans l’idée que les racines de la crise peuvent également être celles de sa résolution.
Le rabbin Meyer, à l’origine du projet en maturation depuis plusieurs années, avance qu’un dialogue entre la diplomatie et la réflexion théologique, presque inexistant actuellement, doit impérativement s’établir.

La singularité chrétienne
Contacté par Aleteia à l’occasion de la parution du livre, David Meyer suggère que la pratique juive du pouvoir sur cette terre, dans cet Etat, « peut être repensée et radicalement modifiée, à la lumière des sagesses des nations, plus spécifiquement du christianisme et de l’islam ». Il s’agira également, d’après les termes de Tareq Oubrou, d’identifier les moyens de protéger la religion de la « tyrannie ethno-politique », de même que de la logique de l’Etat. Un défi que tentent de relever les trois théologiens, réunis le temps d’un ouvrage. Ce dernier présente en trois parties successives les perspectives juive, chrétienne et musulmane, que chaque auteur aborde de façon bien personnelle…

Suite de l’article de SOLÈNE TADIÉ via Aleteia : cliquer ici.

La vocation de la Terre Sainte Un juif, un chrétien et un musulman s’interrogent,
David Meyer (rabbin), Tareq Oubrou, Michel Remaud, préface de Bernard Philippe. Editions Lessius, Bruxelles, 2014, 320 p.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s