Discrètement, Israël assouplit les restrictions sur Gaza

000_TS-Nic63610931-635x357
Crédit : AFP/ROBERTO SCHMIDT

Dans un changement radical mais non déclaré de direction dans sa politique envers la bande de Gaza, Israël assouplit considérablement les restrictions sur le mouvement des marchandises et des personnes à l’intérieur et hors du territoire contrôlé par le Hamas après l’opération Bordure protectrice.

Pour la première fois depuis que le mouvement islamiste a pris le contrôle de l’enclave côtière en été 2007, le coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), la branche de l’armée israélienne chargée des affaires civiles palestiniennes, permet aux agriculteurs et aux pêcheurs de Gaza de commercialiser leurs produits en Cisjordanie.

Dans une autre première, Israël permet à des milliers de tonnes de matériaux de construction d’entrer à Gaza pour des projets de reconstruction gérés par des entrepreneurs privés. Auparavant, seule l’ONU était autorisée à importer de tels matériaux.

Des sources israéliennes et palestiniennes ont confirmé que pendant la visite du Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon à Gaza mardi, Israël a autorisé 600 tonnes de ciment, 400 tonnes d’acier et 2 000 tonnes de granulats à entrer dans la bande de Gaza par le passage de Kerem Shalom.

Bien que les matériaux soient livrés à des entreprises privées, un mécanisme de surveillance complexe à trois voies comprenant Israël, l’Autorité palestinienne et de l’ONU a été mis en place pour s’assurer qu’ils ne seront pas utilisés pour soutenir le terrorisme.

Dans les prochains jours, Israël permettra également l’exportation de 15 tonnes de produits agricoles de Gaza vers la Cisjordanie, y compris des patates douces, des dates et des poissons.

Avant 2007, la Cisjordanie était la destination de la commercialisation primaire de la bande de Gaza après Israël, représentant ensemble 85 % de son marché. Un porte-parole du COGAT a déclaré au Times of Israel que des produits seront autorisés à passer en Cisjordanie en fonction de la demande locale.

Décidées d’un commun accord, les nouvelles mesures sont un renversement significatif de la politique israélienne de « séparation» adoptée en juin 2007 pour détacher la bande de Gaza – considérée comme un foyer de terrorisme et d’extrémisme – de la Cisjordanie relativement calme en évitant largement la circulation des personnes et des marchandises de Gaza vers la Cisjordanie via Israël.

Lire la suite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s