Intervention du Cardinal Parolin à l’ONU : un appel à une « guerre juste » ?

pietro_parolinANALYSE – Lors de son interventiondevant le Conseil de sécurité des Nations-Unies à New York, au cours de la 69eAssemblée Générale de l’Organisation, le Cardinal Parolin, Secrétaire d’Etat du Vatican, a parlé de « l’usage proportionné de la force », comme un moyen – parmi d’autres- « pour arrêter l’agression » de l’Etat Islamique. Est-ce là un appel du Vatican à la « Guerre Juste » ?

Il est important de mettre les choses toujours dans leur contexte souvent plus large. Car avant d’arriver à parler de « l’usage proportionné de la force », le Cardinal Parolin a fait dans son intervention, une longue exposition « des nouvelles formes du terrorisme », son caractère « transnational », ses racines, ses dangers y compris sur le système juridique de plus en plus international, et l’importance de traiter ce problème ex radice, rappellant que «tout d’abord, il y a la voie de la promotion du dialogue et de la compréhension entre les cultures, qui est déjà implicitement contenus dans le préambule et le premier article de la Charte des Nations Unies ».

Cependant, le numéro deux du Vatican, n’a pas exclu la possibilité d’un recours à l’usage proportionné de la force, lorsque décidé par les autorités compétentes à l’échelle internationale, à savoir le Conseil de Sécurité, montrant dans son intervention une très bonne connaissance du Droit International au sujet de la guerre.

Le Cardinal italien a pu enfin affirmer que « le Saint-Siège espère vivement que la communauté internationale assume la responsabilité d’examiner les meilleurs moyens d’arrêter toute agression et d’éviter la perpétration de nouvelles injustices plus graves encore ». Concluant que « même si le concept de la «responsabilité de protéger» est implicite dans les principes constitutionnels de la Charte des Nations Unies et du droit international humanitaire, il ne favorise pas spécifiquement le recours aux armes. »

L’intervention ne peut pas être plus claire que cela, et ne fait que répéter ce que l’Eglise a toujours dit en ce sujet : le but de résister à l’agression est toujours la recherche de la paix.

Il serait prétentieux de vouloir, dans un seul article, traiter d’une manière complète le vaste sujet de la « guerre juste ». Voici néanmoins un rapide survol de la question dans la Bible, la tradition théologique et le magistère de l’Eglise Catholique….

Cliquer ici pour lire la suite de l’article via le Patriarcat Latin de Jérusalem.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s