Qu’est ce que la « Terre Sainte » ?

787px-1570_Palestinae_HondiusRELEXION – La réponse pourrait sembler évidente, pourtant l’expression « Terre Sainte » évoque à elle seule des millénaires d’histoire : les histoires de différents peuples et de différents pays. Du point de vue géographique, biblique, spirituel, sans écarter les implications politiques ou apolitiques de cette appellation, la question « qu’est-ce que la Terre Sainte ? » mérite d’être posée, non pas peut-être pour apporter une réponse figée mais pour inviter à la réflexion.

Un peu de géographie biblique

Les « pèlerinages en Terre sainte » se multiplient et l’expression est reprise un peu partout. Pourtant, la définition historique et géographique peut changer selon les points de vue. Pour les chrétiens, c’est le nom donné à la région où est né et a vécu Jésus, avec une importance toute particulière accordée à Jérusalem, là où Il est mort et ressuscité. Ce qui aujourd’hui correspondrait aux frontières d’Israël et du territoire syrien annexé du Golan (environs de la région de Baniyas, Panéas ou Césarée de Philippe), la Palestine (Cisjordanie et bande de Gaza), englobant la côte méridionale du Liban (avec Tyr et Sidon), une partie de la Jordanie (Béthanie-au-delà-du-Jourdain), ainsi que Égypte, notamment avec l’épisode de la fuite en Egypte de la Sainte Famille.

Le nom de Palestine est inventé par les Romains deux siècles après Jésus et n’apparaît pas dans la Bible. Dans les Evangiles, on utilise les termes de Galilée, de Samarie, de Judée, les provinces romaines. Quant à l’expression « Terre Sainte », elle n’apparait que deux fois dans la Bible, dans l’Ancien testament, d’abord dans le livre de l’Exode (Ex 3,5) lorsque le Seigneur manifeste sa présence à Moïse à travers le buisson ardent. C’est là que Dieu dit à Moïse : « Ôte tes sandales de tes pieds, car le lieu que tu foules est une terre sainte ».  Ensuite dans le livre de Zacharie (2.12) “L’Éternel possédera Juda comme sa part Dans la terre sainte“.La Terre Sainte abriterait donc les évènements de l’ensemble de la Bible, pas seulement des Evangiles. Le pays d’Ur d’où part Abraham, l’Egypte que fuit Moïse, la Syrie, le Liban, etc… Dieu promet à Abraham une terre qui s’étend « depuis le fleuve d’Égypte jusqu’au grand fleuve, le fleuve d’Euphrate » (Genèse 15­,18): ce qui inclut l’Égypte et la Mésopotamie. Mais plus tard, Dieu promet la Terre de Canaan, aujourd’hui Israël et la Palestine…

Suite de l’article d’Eva Maurer Morio via le Patriarcat Latin de Jérusalem : cliquer ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s