Une réponse urgente pour Gaza : Coordination des organisations humanitaires catholiques

Coordinating-Catholic-Aid-Organizations-CCAO-300x195
Droits : Patriarcat latin

Communiqué de presse: le 19 septembre 2014, la Mission Pontificale a publié un communiqué sur la réponse urgente apportée par les organisations humanitaires catholiques à Gaza.

Coordination des organisations humanitaires catholiques

Une réponse urgente pour Gaza

La guerre entre Israël et le Hamas a aggravé une situation humanitaire déjà difficile dans la bande de Gaza. Après 51 jours de guerre, les infrastructures fragiles de Gaza comprenant les équipements de santé, d’éducation, de fournitures d’eau, des conditions sanitaires et les infrastructures électriques ont subi de graves dommages. Israël continue d’interdire l’entrée des matériaux de reconstruction stoppant ainsi les gros efforts de reconstruction de l’économie locale, des entreprises, des institutions publiques, des écoles et des maisons. Les taux de chômage et de pauvreté de Gaza ont atteint leur plus haut sommet tout comme le niveau de destruction. Des milliers de familles qui ont vu leur maison endommagées ou détruites, restent sans domicile et continuent de lutter pour trouver des abris décents.

Le comité d’Organisation de Coordination du Secours Catholique en Terre Sainte a tenu des réunions hebdomadaires depuis que la guerre a commencé début juillet pour organiser au mieux l’aide pour les gens de Gaza. Les œuvres catholiques : les Services du Secours Catholiques (Catholiques Relief services), Caritas Jérusalem, la Mission Pontificale pour la Palestine, l’Association allemande pour la Terre Sainte, la Custodie de Terre Sainte, l’Université de Bethléem, la Solidarité des Ecoles Catholiques et le Patriarcat latin ont échangé des informations sur les besoins humanitaires urgents et les projets à mener pour éviter les doublons et compléter le travail de chacun.

Au total, 5 millions de dollars ont été réunis grâce aux bienfaiteurs à travers le monde pour soutenir les programmes d’aides des membres du CCAO dans la bande de Gaza.  Différents projets de secours ont été mis en œuvre pendant et après la guerre.

Caritas Jérusalem a distribué les provisions de première nécessité pendant et après la guerre. Caritas a distribué 1300 kits d’hygiène et quelques 800 litres de fuel aux écoles des Nations Unies ainsi qu’aux familles abritées dans les écoles grecques-orthodoxes et celles du Patriarcat latin ; les familles ont reçu des repas chauds et les enfants ont bénéficié de visites médicales complètes.  Des activités psychosociales ont été assurées ; de la nourriture, du lait et des couches ont été distribuées aux écoles, des fournitures de base pour 28 personnes handicapées accueillies par les Sœurs de Mère Teresa ainsi que 100 colis alimentaires pour les familles abritées dans l’église de la Sainte Famille. De plus, du fuel et des équipements médicaux ont été délivrées au centre médical de Caritas et à 4 hôpitaux ainsi qu’au Ministère de la Santé. Caritas continuera son aide d’urgence comprenant des distributions de nourritures, d’argent liquide et de services de santé (le centre médical de Caritas et sa clinique mobile), enfin, des fournitures scolaires, sac à dos et uniformes pour les écoliers, kits d’hygiène et des cadeaux de Noel pour 3000 étudiants seront distribués jusqu’à la fin de l’année.

Catholic Relief Services (CRS) a répondu à la crise en distribuant 6000 kits NFI et 8000 kits d’hygiène pour les familles déplacées, en distribuant des fournitures médicales et du fuel à l’hôpital arabe Al-Alhi, aux cliniques de Caritas Jérusalem ainsi qu’à son réseau et au Conseil des Eglises du Moyen Orient et aux cliniques pour mères et enfants du conseil des églises du Proche Orient… en distribuant des fournitures et cartables pour 10 000 enfants, des bons pour 400 familles dont les besoins en nourriture, eau et autres matériel de première nécessité  étaient critiques. De plus, CRS a implanté un programme de « cash-for-work » pour réhabiliter 30 classes de crèches, fournir les installations et assurer la construction de jardins et cours de recréations en plus d’un support psychosocial dans chacun de ses programmes. CRS est en train de planifier des activités pour la restauration des moyens de subsistances agricoles, au travers de bons et de travail « cash-for-work » dans les fermes locales.

La suite sur le site du Patriarcat Latin de Jérusalem

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s