Entretien avec Elias et Yousef Anastas – La préservation du Patrimoine Culturel Paslestinien

Elias et Yousef Anastas sont des architectes franco-palestiniens. Ils sont partenaires au sein d’AAU ANASTAS, et exercent entre Bethléem et Paris. Diplômé de l’école d’architecture de Paris Val de Seine, Elias collabore au sein de plusieurs ateliers parisiens, avant de gagner un concours pour la construction d’un conservatoire de musique à Bethléem. Il mène actuellement, entre autres, la conception de deux tribunaux en Palestine.  Yousef est diplômé de l’école d’architecture de Marne la Vallée. Il est actuellement chercheur au laboratoire de Princeton University aux Etats-Unis, et obtiendra son diplôme d’ingénieur des Ponts et Chaussées en octobre 2014.
Ils ont en projet de monter un laboratoire de recherche en Palestine, apportant des réponses à des problématiques territoriales ou techniques.


Ils reviennent pour Les clés du Moyen-Orient sur le patrimoine architectural palestinien et sur sa préservation.

Les territoires palestiniens regorgent de sites archéologiques et architecturaux, comment est préservé ce patrimoine et par qui ?

Le mécanisme de protection est régi principalement par le ministère du Tourisme et des Antiquités, par des organisations non gouvernementales, par le secteur privé et par des institutions internationales.

Nous aimons à croire que les sites patrimoniaux palestiniens n’ont de sens que dans le cadre historico-urbain dans lequel ils sont inscrits. C’est une vision qui nous permet de déplacer la problématique vers la préservation des modèles urbains palestiniens, c’est une démarche dont l’objectif est de penser l’intérêt du patrimoine comme une source culturelle inclusive et non exclusive. Trop souvent, le patrimoine devient un fardeau, un obstacle au développement urbain de la ville, surtout dans le contexte palestinien où l’expansion urbaine, entres autres dans le cadre du conflit, ne demande qu’a conquérir du terrain. En essayant de penser le patrimoine comme partie intégrante d’un modèle urbain historique palestinien, il s’agit de transcender le symbole exclusif, non contextuel d’un site archéologique ou architectural. Les sites archéologiques et architecturaux deviennent des sources directement impliquées dans le développement optimiste et engagé de la ville palestinienne.

Existe-t-il un cadre législatif précis pour la préservation du patrimoine culturel palestinien ?

Il n’existe pas un véritable cadre législatif pour la préservation du patrimoine. Les différents régimes qui ont gouverné le pays depuis la fin du 19eme siècle ont appliqué différentes lois.

Le mandat britannique, la Jordanie, l’Égypte et l’occupation israélienne ont tous mis en place un certain nombre de lois et législations, dont certaines sont en vigueur aujourd’hui en Cisjordanie et Gaza. Le Conseil législatif palestinien crée en 1996 a lui aussi émis plusieurs lois applicables dans les Territoires palestiniens. Cependant, les différents degrés de souveraineté de l’Autorité palestinienne dans les territoires et Gaza ( zone A, B et C), la mise en place continuelle d’ordres militaires israélien dans la zone C, l’occupation israélienne et l’application de la loi israélienne à Jérusalem Est, mettent en péril l’application de ces législations.

L’actuelle législation pour la préservation du patrimoine culturel palestinien est la loi des antiquités du mandat britannique de 1929 pour Gaza, la loi Jordanienne des antiquités de 1966 pour la Cisjordanie et la loi israélienne de 1978 pour Jérusalem Est. Les lois des antiquités de 1966 et 1929 protègent les sites qui datent d’avant 1700, ce qui laisse une grande partie du tissu urbain des centres historiques non protégés…

Suite de l’entretien par  Ilham Younes pour les Clés du Moyen-Orient ; cliquer ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s