Crémisan: réponse positive mais pas définitive de la Cour suprême israélienne

Priest celebrates outdoor Mass in West BankBEIT JALA – la Cour suprême israélienne a rendu, le 11 août 2014, sa décision à propos de l’itinéraire du mur dans la vallée de Crémisan. Suite à une audience le 4 août 2014, la Cour a en effet examiné les itinéraires proposés pour le tracé du mur de séparation, itinéraires menaçant de confisquer les terres et les vignes du monastère chrétien et de séparer la communauté des pères de celle des sœurs, et demande à Israël de considérer d’autres alternatives pour faire passer le mur.

La Cour a décidé qu’il revient maintenant à Israël, en tant que Défendeur, de prendre en compte différentes possibilités pour le tracé du mur, pour permettre aux deux couvents salésiens de rester côté palestinien. La Cour a donné à Israël jusqu’au 4 septembre 2014 pour apporter une réponse. La réponse de la Cour n’est donc pas encore définitive.

À cet égard, l’avocat de la Société Saint Yves (organisation catholique des droits de l’homme qui travaille sous le patronage du Patriarcat latin de Jérusalem) Zvi Avni, représentant du monastère des sœurs salésiennes, explique: « l’affaire n’est pas encore terminée, et une décision définitive n’a pas encore été donnée. Cependant, la décision de la Cour est un indicateur de l’intérêt que la Cour montre en ce qui concerne la liberté religieuse et la liberté de culte à l’égard des monastères »…

Suite de l’article via le Patriarcat Latin de Jérusalem : cliquer ici.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s