Albert Ier (grand-croix de l’Ordre du Saint Sépulcre de Jérusalem), Roi de Jérusalem : le dessein devenu mirage

Albert Ier. © Image Globe
Albert Ier. © Image Globe

Une Palestine sous pavillon belge, avec le Roi-chevalier en gardien des lieux saints : durant la Première Guerre, l’intention prend corps parmi des hommes d’affaires, des politiques, des diplomates et des dignitaires catholiques. L’Angleterre anéantit ce projet nébuleux.

Cap sur la Terre sainte. On y songe sérieusement en Belgique, alors engagée bien malgré elle dans une conflagration d’envergure mondiale. Le conflit qui fait rage depuis 1914 dégage de nouveaux horizons et aiguise les appétits. Le Proche-Orient devient un morceau de choix. La domination turque y vacille, et déjà les puissances occidentales se partagent en pensée les dépouilles de l’empire ottoman.

La terre palestinienne est dans la ligne de mire de la France et de l’Angleterre. « La France la revendique en tant que fille aînée de l’Eglise et puissance catholique. L’Angleterre pour des raisons géopolitiques, notamment la protection du canal de Suez », rappelle Bichara Khader, spécialiste du monde arabe contemporain à l’UCL. Il y a là une rivalité à exploiter. La petite Belgique aurait une carte à jouer. Certains la verraient bien entrer dans la course pour décrocher un mandat sur la Palestine. Le mobile ? Le business. « L’intérêt de la Belgique pour la Palestine ne tombe pas du ciel », souligne l’historienne gantoise Maria De Waele qui a étudié de près la question. La contrée est familière aux milieux d’affaires belges.

L’empire Empain en tête, nombreux sont les groupes d’intérêts qui depuis la fin XIXe siècle ont jeté leur dévolu sur l’économie égyptienne. Un pied-à-terre belge en territoire palestinien serait un tremplin idéal pour mordre davantage sur le marché prometteur du Moyen-Orient…

Suite de l’article Pierre Havaux via levif.be (l’express) : cliquer ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s