Israël: l’offensive sur Gaza se poursuit

Des Palestiniens enquêtent près d'une maison détruite lors d'une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza, le 8 juillet 2014.  REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa
Des Palestiniens enquêtent près d’une maison détruite lors d’une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza, le 8 juillet 2014.
REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

Mahmoud Abbas demande ce mardi à la communauté internationale d’intervenir immédiatement pour arrêter la dangereuse escalade qui pourrait « provoquer davantage de destruction et d’instabilité dans la région ».

Le président palestinien a exigé qu’Israël mette fin immédiatement à l’opération aérienne lancée cette nuit sur la bande de Gaza. Une lourde opération militaire que l’Etat hébreu a baptisée « haie de protection » et qui a déjà fait 13 victimes palestieniennes.

L’opération israélienne « haie de protection » s’intensifie ce mardi soir dans la bande de Gaza. Tandis qu’Israël a autorisé le rappel de 40 000 réservistes, ce qui laisse craindre une opération terrestre, le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi a de son côté appelé à la tenue d’une réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le bilan des victimes ne cesse de s’accroître. Les services d’urgence annoncent que deux Palestiniens ont péri dans une nouvelle frappe israélienne près de la ville de Gaza en fin de journée, portant à 13 le nombre de personnes tuées par des raids ce mardi dans l’enclave palestinienne.

Reportages au coeur de Gaza ce 8 juillet de Murielle Paradon pour RFI : cliquer ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s