Quelle responsabilité pour les Chrétiens Arabes dans le Processus de Paix ?

Notre Dame de la PaixROME –  mai 2014. A l’occasion dela 56eréunion du Conseil de la Commission internationale catholique pour les migrations (CICM ou International Catholic Migration Commission), le P. Imad Twal du Patriarcat latin en Jordanie, s’est exprimé sur les « chemins de Paix et de Réconciliation au Moyen-Orient » et a souligné l’importante responsabilité des Chrétiens Arabes dans le Processus de Paix.

Au sujet de la visite du pape François, le P. Imad Twal a souligné combien ce dernier a « renforcé la foi et l’espoir de la population arabe chrétienne (…). Nous avons ressenti le pouvoir de son message de Paix et de Réconciliation. »

Le P. Twal a commencé d’emblée par évoquer le caractère complexe et paradoxal d’une telle conférence : « Le sujet de ma présentation d’aujourd’hui est certainement un oxymore.Comment peut-il exister des chemins de paix et de réconciliation dans une région dévastée par la guerre et l’oppression telle que le Moyen Orient ? »  Il a néanmoins continué pour apporter un « message d’espérance » tout en soulignant que « la Véritable Paix avance main dans la main avec la Justice. » Premier pas concret sur ce chemin : «la reconnaissance d’une patrie pour les Palestiniens dans leur propre pays et non dans une « patrie de substitution ». Ceci stimulera le processus de paix et de réconciliation entre tous les peuples dans le Moyen Orient. »…

Article complet de Myriam Ambroselli via le Patriarcat Latin de Jérusalem : cliquer ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s