Pour l’Australie, Jérusalem-Est n’est plus « occupée »

Le premier Ministre australien Tony Abbott avec le premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu à Davos en janvier 2014. Photo © Kobi Gideon/GPO/Flash 90.
Le premier Ministre australien Tony Abbott avec le premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu à Davos en janvier 2014. Photo © Kobi Gideon/GPO/Flash 90.

(Jérusalem/MMLV) – Dans un communiqué publié le 5 juin dernier, le gouvernement australien a appuyé les propos récents de son procureur général (équivalent du Ministre de la justice dans l’ex Nouvelle-Hollande), Georges Brandis. Il avait qualifié, la semaine le terme « occupée » de « péjoratif, inapproprié et inutile », dans le cas de Jérusalem-Est. Le gouvernement Abbott (du nom du Premier Ministre), a donc officiellement supprimé cette appellation pour parler des implantations israéliennes à l‘Est de la ville sainte.

Au nom de Julie Bishop, ministre des Affaires étrangères, monsieur Brandis avait déclaré la semaine dernière au Sénat : « Des territoires faisant l’objet de négociations ne devraient pas être décrits dans un langage chargé d’un jugement de valeur négatif », Des propos qui ont immédiatement donné lieu à une vive discussion au sein de l’hémicycle. Cette suppression conférant, selon certains sénateurs, à Canberra, une position clairement pro-israélienne.

Et si cette initiative a été largement saluée par le premier, elle n’a pas spécialement été du goût des seconds…

Article complet de terrasanta.net : cliquer ici. 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s