Une nouvelle équipe de spécialistes au secours de la grotte de l’Annonciation

À Nazareth, cela fait maintenant plusieurs années que franciscains et spécialistes s’affairent autour d’un épineux problème : celui de l’effritement de la grotte de l’Annonciation. Lieu de dévotion depuis les premiers chrétiens, tant de fois effleurée et remodelée par les pèlerins ; cette grotte calcaire a subi de lourds bouleversements de son équilibre chimique. Preuve de l’urgence, le frère Kaswalder qui suit le dossier rapporte qu’ « en une année, la grotte a reculé de 5 cm », il ajoute encore « à cette allure il n’y aura plus de grotte dans 50 ans » !

Comme toutes les grottes, l’écosystème de la grotte de Nazareth repose sur une température, une hygrométrie (quantité d’humidité contenue dans l’air) et des échanges gazeux. Les différents spécialistes qui se sont succédé sont formels : l’effritement de la grotte provient d’un surplus d’humidité causé par deux facteurs. L’un extrene, l’autre interne.

Le facteur externe est causé par la sudation et exhalation des pèlerins. Cette dernière provoque de l’humidité saturée d’acide carbonique qui attaque le calcaire des parois et finit par les détruire d’une manière irréparable. C’est pour cette raison que la grotte a été fermée au public par une grille en fer forgée en 2006. De même, le système d’éclairage a été modifié au profit d’une lumière froide….

Article complet via les Missionnaires franciscains au service de la Terre Sainte : cliquer ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s