Homélie de Pâques de Mgr Fouad Twal, Patriarche latin

DSC07384

Homélie Dimanche de la Résurrection 2014

Chers frères et sœurs, Christ est vraiment ressuscité ! Alléluia !

Et c’est dans cette immense joie que je m’adresse à vous aujourd’hui, la joie d’un si grand mystère qui constitue le cœur de notre Foi et de notre Espérance.

Après la Résurrection, les disciples se sont retirés en Galilée, et lorsque le Seigneur leur est apparu avec Son Corps Glorieux, Il leur dit :

«Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous, tous les jours jusqu’à la fin du monde.» (Matthieu 28, 16-20)

C’est en Galilée que se termine la mission de Jésus sur la terre. C’est en Galilée que commence celle des disciples, tel que l’a voulu le Maître, et tel que l’ange qui gardait le tombeau vide, l’a annoncé aux femmes :

« Ne vous épouvantez pas ; vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié ; Il est ressuscité, Il n’est point ici (…)

Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu’Il vous précède en Galilée : c’est là que vous Le verrez, comme Il vous l’a dit. » (Marc 15, 16)

C’est ainsi que depuis la Galilée, la Bonne Nouvelle a rejoint les quatre coins de la terre. Désormais chaque rassemblement de fidèles, que ce soit en famille, au travail ou lors d’une célébration religieuse, devient notre Galilée pour témoigner de la Résurrection. C’est ce que les  disciples ont fait car « il n’y a sous le ciel aucun autre Nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » (Actes 4, 12).

Cette fête de Pâques est l’occasion pour nous de prendre à nouveau le relais à la suite des disciples, pour annoncer et crier sans complexe, que le Christ est notre Seigneur et notre Sauveur. Puissions-nous accompagner notre annonce par notre témoignage  et notre exemple de Charité, ainsi que par notre engagement pour le Bien de tous et pour la cause de la justice et de la paix.

Chers frères et sœurs, nous n’avons pas le droit de nous taire, comme nous le rappelle Saint Paul « Si j’annonce l’Evangile, ce n’est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m’en est imposée, et malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile! » (1 Co, 16). Pierre et Jean disaient en effet à ceux qui voulaient les arrêter « nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu » (Actes 4, 20).

Cette annonce est pour nous un motif de joie, même si elle nous suscite ennuis et persécutions. Néanmoins, nous pouvons être sûrs du succès de notre mission – même ici, si difficile soit-elle sur cette Terre Sainte déchirée.  Le Seigneur nous l’a promis : Il est « avec nous jusqu’à la fin des temps » (Matthieu 28).

Aujourd’hui et pour l’éternité, Il est avec nous par sa Grâce et par sa Force.

Il est avec nous par son Eglise, bâtie sur le roc de la Foi.

Il est avec nous par ses Sacrements.

Il est avec nous, si proche, si humble mais si puissant, au cœur de l’Eucharistie.

A Marthe, la sœur de Lazare, Jésus a dit : «Je suis la Résurrection et la Vie. Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt; et toute personne qui vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? »(Jean 11, 1-45) Frères et sœurs, croyons-nous cela ? Croyons-nous à la toute-puissance de Son Amour pour nous, à la toute-puissance de Sa Résurrection ?

Aujourd’hui, faisons nôtre  la plainte de Marthe et Marie «Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort » (Jean 11, 21-32)

Seigneur si tu étais avec nous, nos familles chrétiennes ne seraient pas dispersées et émigrées dans le monde entier, nos villes ne seraient pas saccagées et détruites, nos églises ne seraient pas profanées ! Et nos cœurs qui sont déchirés et malades, nos prêtres et évêques enlevés et emprisonnés !!!! « Seigneur, si tu avais été là… »

Mais avec  Marthe   nous redisons : «  même maintenant, nous savons que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera».  (Jean 11, 22).

Pardonne-nous Seigneur notre peu de Foi !

Pardonne-nous notre impatience et nos incompréhensions !

Viens nous guérir ! Nous qui sommes ballotés par les eaux troubles et violentes de ce monde, comme les disciples au milieu de la tempête lorsque Tu dormais, nous te supplions « Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? » (Marc 4, 35-41)

Nous croyons Seigneur que « Tu es le Messie, le Fils de Dieu venu dans le monde pour nous sauver » à qui « rien n’est impossible ».(…)

Seigneur,

Que Ta Résurrection soit aussi la nôtre.

Que Ta Pâques vienne se lever comme une Lumière sur cette Terre accablée par la division, la violence et la haine.

Que ton Esprit tel un feu dévorant, s’empare de nos cœurs, nous ouvre les yeux de la foi et fasse de nous des témoins vivants de Ta Résurrection.

Prions, frères et sœurs,   afin que le Seigneur, qui est « la Résurrection et la Vie » vienne nous délivrer de la peur, du doute, de la haine et de nos manques d’espérance. Ensemble cheminons vers Emmaüs et vers la Galilée, pour mieux connaître Jésus et pour découvrir  son saint Visage, Crucifié et Glorieux.

Chers frères et sœurs,

Que la joie de la Résurrection resplendisse sur nos visages et dans notre vie, afin que le monde reconnaisse son unique Sauveur, croie et soit sauvé de la tristesse, du désespoir, de la haine et des divisions.

Joyeuses Pâques à vous tous.

Resurrexit sicut dixit: Alléluia, Alléluia !

+Amen

+Fouad Twal, Patriarche latin

Source ; Patriarcat Latin de Jérusalem : cliquer ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s