La faim au Proche-Orient, une menace pour la paix

« Du 24 au 28 février 2014 s’est tenue la Conférence régionale pour le Proche-Orient à la FAO, l’agence onusienne pour l’alimentation et l’agriculture. Cette réunion a pointé de nombreux problèmes de sous-nutrition et désire mettre en place des mesures pour accroître la sécurité alimentaire qui est décisive dans la recherche de la paix.

La réunion concernait le Proche-Orient et l’Afrique du Nord. Selon une étude, près de 43,7 millions de personnes, soit 10% de la population, souffre de sous-alimentation, tandis que 24,5% des enfants de moins de cinq ans souffrent de retards de croissance dus à la sous-nutrition chronique. La première cause reconnue est le climat de conflit qui règne dans beaucoup de pays, à commencer par la Syrie, la Cisjordanie ou la bande de Gaza, et qui empêche un travail agricole sérieux et prolongé et une fluidité des transports de marchandises. Cette cause entraîne une dépendance des pays du Proche-Orient aux importations, et à la volatilité des prix des matières premières. »

Article complet de Pierre Loup de Raucourt pour le Patriarcat Latin de Jérusalem : cliquer ici.