LE STATUT DES RÉFUGIÉS PALESTINIENS

Par Ilham Younes

« Le nouvel exil des Palestiniens de Syrie face aux violences qui traversent le pays depuis 2011 pose avec d’autant plus d’acuité la question du statut des réfugiés palestiniens au Proche-Orient.

A la suite de la guerre israélo-arabe de 1948, près de 750 000 Arabes de Palestine ont quitté leurs foyers pour fuir les combats, principalement vers les pays voisins. En septembre 1949, on dénombrait 280 0000 réfugiés en Cisjordanie, 70 000 en Transjordanie, 190 000 dans la bande de Gaza, 100 000 au Liban, 75 0000 en Syrie, 7000 en Égypte et 4000 en Irak. C’est la Nakba pour les Palestiniens : la Catastrophe. Pendant la guerre de 1967, près de 500 000 Palestiniens ont été à nouveau déplacés. Sous l’égide de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (URNWA) depuis 1949, il y aurait 4,4 millions de réfugiés palestiniens enregistrés auprès de l’office, 6 millions selon les estimations officielles du bureau de la statistique palestinien [1]. Aujourd’hui, les Palestiniens sont « les réfugiés les plus vieux du monde » puisque depuis près de 60 ans, ils ne sont pas autorisés à retourner dans leurs foyers d’origine [2]. »

Article complet via Les Clé du Moyen Orient

Publicités