Le président de la République de Chypre au Vatican

Peut-on espérer une réunification de l’île ?

« Le Saint-Siège et Chypre ont par ailleurs salué la toute récente reprise des pourparlers inter-chypriotes sous l’égide de l’ONU. Jeudi, le dirigeant chypriote-grec s’était dit prudemment optimiste quant aux chances que le processus de négociations puisse aboutir à une réunification de l’île divisée depuis quatre décennies. Les troupes turques occupent depuis 1974 le tiers Nord de l’île, sans aucune reconnaissance internationale. En 2004, la République de Chypre est entrée divisée dans l’Union européenne après l’échec d’un plan de réunification proposé par l’ONU.

La reprise des pourparlers a été différée par la crise de la dette, qui a obligé le gouvernement chypriote-grec à avoir recours à un plan de secours international assorti de conditions drastiques ayant plongé le pays dans une profonde récession. Dans une déclaration commune cette semaine, les négociateurs ont affirmé leur volonté de parvenir à un règlement aussi vite que possible et d’organiser ensuite des referendums distincts. Le règlement consisterait en une fédération bicommunautaire et bizonale. Sur le plan international, Chypre serait une entité légale unifiée avec une souveraineté unique. » Article complet : Via Radio Vatican

« Le 11 février 2014, à Nicosie, le président chypriote grec Nicos Anastasiades a rencontré son homologue Dervis Eroglu, président de la République turque de Chypre. Cette rencontre, la première depuis deux ans, relance officiellement le processus de paix entre les deux parties de l’île sous l’égide de l’ONU. » Article complet de Pierre Loup de Raucourt : Via le Patriarcat Latin de Jérusalem